En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

03.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

04.

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

05.

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

06.

L’Europe face au dilemme biélorusse

07.

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

ça vient d'être publié
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 10 min 50 sec
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 46 min 13 sec
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 2 heures 36 min
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 3 heures 14 min
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 4 heures 8 min
décryptage > Santé
PANDÉMIE ET INSÉCURITÉ

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

il y a 5 heures 37 min
décryptage > Style de vie
ALIMENTATION

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

il y a 6 heures 11 min
décryptage > Politique
LIBAN ET BIÉLORUSSIE

L’Europe face au dilemme biélorusse

il y a 6 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 18 heures 24 min
pépites > International
Renouveau ?
Explosions à Beyrouth : le Premier ministre libanais, Hassan Diab, annonce la démission de son gouvernement
il y a 19 heures 22 min
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 29 min 53 sec
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 2 heures 21 min
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 2 heures 57 min
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 3 heures 39 min
décryptage > Economie
ASSURANCES

L’autre test du Covid : les assurances seront-elles à la hauteur des promesses d’indemnisation de leurs polices face aux dégâts de l’épidémie

il y a 5 heures 27 min
décryptage > International
DOSSIER LIBANAIS

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

il y a 6 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 18 heures 1 min
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 18 heures 49 min
light > Société
L’Amour aux temps du coronavirus
Les couples binationaux séparés par la pandémie de coronavirus vont pouvoir enfin se retrouver
il y a 19 heures 50 min
Paris, 17 sept 2019 (AFP) - Assouplissement des 80 km/h, cadre pour les trottinettes, chartes pour les travailleurs des plateformes ou encore rétribution pour aller travailler à vélo: l'Assemblée a adopté mardi en nouvelle lecture le projet de loi d'orientation des mobilités (LOM), sans grands changements.

Voté par 364 voix contre 130 et 52 abstentions, le texte a reçu - comme en première lecture - les soutiens de la majorité LREM-MoDem, et d'une grande majorité des UDI et indépendants.

Désormais défendu par le nouveau secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebarri, le projet de loi va retourner au Sénat à une date indéterminée, puis l'Assemblée aura le dernier mot.

Députés et sénateurs n'étaient pas parvenus en juillet à s'accorder sur une version commune, les discussions achoppant sur le volet financement d'une compétence attribuée aux intercommunalités, qui doivent devenir des "autorités organisatrices de la mobilité".

Lors de cette nouvelle lecture, seuls une quarantaine de légers amendements ont été adoptés au cours de trois jours de débat.

Les élus LR sont revenus à la charge en vain pour permettre aux préfets de rétablir la vitesse autorisée à 90 km/h sur les routes nationales, comme les maires et les présidents de département le pourront sur les routes dont ils ont la responsabilité, déplorant "un assouplissement en trompe-l'oeil" des 80 km/h.

A l'issue des débats, Jean-Marie Sermier (LR) a globalement déploré "un rendez-vous manqué", estimant que les discussions n'avaient "finalement rien changé". Les LR, qui s'étaient majoritairement abstenus en juin, ont cette fois très majoritairement voté contre.

Egalement contre, les Insoumis ont dénoncé un texte "vert pâle", "loin d'être à la hauteur de l'urgence écologique", tandis que le PCF a ironisé sur le fait que le gouvernement avait "changé de visage" entre les deux lectures, mais pas le texte, pas "à la hauteur des enjeux".

Les élus socialistes ont dit rester "sur leur faim" et se sont en majorité abstenus, comme Libertés et Territoires.

Pour les élus UDI et indépendants, Sophie Auconie a estimé que le texte aurait pu être "beaucoup plus ambitieux", mais salué des points positifs, tels "des mobilités plus propres, grâce au vélo" ou "l'encadrement des mobilités connectées".

Sur ce plan, le projet de loi prévoit un socle d'obligations pour les plateformes de type Uber ou Deliveroo, avec des garanties pour les livreurs (droit à la déconnexion et transparence au niveau du prix des courses).

En revanche, le projet ne prévoit aucune obligation en matière sociale, laissant aux plateformes le soin de proposer des "chartes" facultatives.

Le Conseil national du numérique a dénoncé ces chartes qui reviendraient à laisser les plateformes "décider presque seules des règles qui s'appliqueront".

François Hurel, président de l'Union des autoentrepreneurs, juge les chartes très insuffisantes pour contrer le risque de requalification des contrats des indépendants en salariat.

Il prône "une vraie protection du travailleur indépendant", avec des indemnités journalières en cas d'accident, de maladie ou de maternité, voire en cas de chômage.

Publié le 17/09/2019 06:31