En direct
Best of
Best of du 8 au 14 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

02.

Ces 40% de contaminés asymptomatiques qui pourraient être la clé contre la Covid-19

03.

Covid-19 : Jérôme Salomon estime que le "virus sera toujours là" à la rentrée et confirme une baisse du prix des masques

04.

Pourquoi une élection de Joe Biden ne rétablirait pas les relations transatlantiques du monde d’avant

05.

Alerte à la pseudo justice sociale : cette culture de l’excuse qui (co)produit la violence qui nous envahit

06.

La haine de l'Occident : des BLM à la Turquie néo-ottomane d'Erdogan, entretien avec Pierre Rehov

07.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

06.

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

ça vient d'être publié
light > Religion
Contexte particulier
Pèlerinage du 15 août à Lourdes : des milliers de pèlerins sont attendus, le masque sera obligatoire
il y a 10 heures 41 min
pépite vidéo > France
Vive émotion
Retrouvez l’hommage de Jean Castex aux six humanitaires français tués au Niger
il y a 12 heures 56 min
pépites > International
Noms d'oiseaux
La Turquie accuse la France de se comporter "comme un caïd" en Méditerranée
il y a 14 heures 8 min
pépites > Politique
Couple franco-allemand
Emmanuel Macron va recevoir Angela Merkel au Fort de Brégançon le 20 août prochain
il y a 16 heures 42 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : Jérôme Salomon estime que le "virus sera toujours là" à la rentrée et confirme une baisse du prix des masques
il y a 18 heures 19 min
décryptage > Santé
Nouvel espoir

Ces 40% de contaminés asymptomatiques qui pourraient être la clé contre la Covid-19

il y a 20 heures 26 min
décryptage > Société
Nihilisme sociétal

Alerte à la pseudo justice sociale : cette culture de l’excuse qui (co)produit la violence qui nous envahit

il y a 21 heures 36 min
décryptage > International
Maison Blanche

Pourquoi une élection de Joe Biden ne rétablirait pas les relations transatlantiques du monde d’avant

il y a 22 heures 29 min
pépites > France
Acted
Français tués au Niger : Jean Castex va présider une cérémonie d’hommage ce vendredi
il y a 1 jour 12 heures
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 1 jour 13 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "A crier dans les ruines" d'Alexandra Koszelyk, un roman féerique et gracieux sur Tchernobyl

il y a 11 heures 21 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
La haine de l'Occident : des BLM à la Turquie néo-ottomane d'Erdogan, entretien avec Pierre Rehov
il y a 13 heures 29 min
pépites > International
Vague de critiques
L'Autorité palestinienne, l’Iran et la Turquie rejettent l'accord entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 15 heures 57 min
light > Culture
Succès fou
Le livre de Nicolas Sarkozy, Le Temps des tempêtes, devient officiellement le best-seller de l'été 2020
il y a 17 heures 46 min
pépite vidéo > Europe
Distanciation sociale
Interdiction en Galice : la fumée de cigarette peut-elle transmettre le coronavirus ?
il y a 20 heures 40 sec
décryptage > France
Ecoutons-là

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

il y a 21 heures 11 min
décryptage > Economie
Résilience face au climat

Canicules, inondations et tempêtes : la vulnérabilité humaine et économique diminue avec les années

il y a 22 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Les Jungles rouges" de Jean-Noël Orengo, les rêves suscités par l’Indochine et l’Extrême-Orient, de 1924 à 1951

il y a 1 jour 11 heures
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 1 jour 12 heures
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 1 jour 14 heures
Paris, 16 sept 2019 (AFP) - L'Unsa ferroviaire, deuxième syndicat de la SNCF, a décidé lundi d'appeler les cheminots à manifester à Paris le mardi 24 septembre contre la réforme des retraites, mais pas à faire grève lors de cette journée nationale d'action de la CGT.

Deux autres syndicats représentatifs de la SNCF, la CGT-Cheminots (1er syndicat) et SUD-Rail (3e), appellent eux à faire grève et à manifester le 24 septembre.

Jugeant cette journée "fondamentale", l'Unsa ferroviaire la qualifie aussi, comme ses "collègues de l'Unsa-RATP", de "premier +coup de semonce+ adressé au gouvernement", alors que le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye préconise un système universel de retraite faisant disparaître les régimes spéciaux, notamment ceux de la SNCF et de la RATP.

Vendredi, une grève très suivie pour défendre le régime spécial de retraite des agents RATP a très fortement perturbé le trafic des métros, RER, tramways et bus dans Paris et sa région.

"Dans un contexte de changement profond et global du système ferroviaire" avec la réforme du rail votée l'an dernier, l'Unsa ferroviaire "souhaite adresser un signal clair au gouvernement en se joignant à la manifestation" parisienne du 24 septembre "pour la défense" des régimes spéciaux de retraite et des services publics, explique le syndicat dans un communiqué.

"La pénibilité est la grande absente de tous les débats", déplore dans son communiqué l'Unsa ferroviaire, qui "souhaite une mobilisation massive" le 24 septembre et envisage "un mouvement de plus grande ampleur si le gouvernement se refuse à véritablement négocier".

"L'ADN de l'Unsa, c'est la négociation. On veut faire bouger les choses en négociant", mais "s'il y a des blocages, si on n'est pas entendus, on travaillera avec l'Unsa-RATP pour unir nos forces en Ile-de-France et peser" sur le débat sur les retraites, a déclaré à l'AFP Florent Monteilhet, secrétaire général adjoint de l'Unsa ferroviaire.

Le syndicat, avec d'autres fédérations Unsa, "va travailler pour faire converger les forces Unsa en ciblant l'Ile-de-France", a-t-il ajouté, en précisant que pour la journée du 24, le vote avait été "assez serré" au sein de son organisation entre appel à la grève et appel à manifester.

La CGT-Cheminots et SUD-Rail ont déposé séparément un préavis de grève non reconductible, débutant chacun le lundi 23 septembre à 20H00 et s'achevant le mercredi 25 septembre, à 07H55 pour la CGT, 08H00 pour SUD.

"Mettons-nous massivement en grève pour une autre réforme ferroviaire et une autre réforme des retraites", lance la CGT-Cheminots dans un éditorial sur son site internet.

Pour SUD-Rail, après "le mouvement historique à la RATP" vendredi, le 24 septembre "sera la deuxième étape". Mais "nous travaillons à la construction d'un mouvement plus grand", avec une grève "reconductible" car "les grèves +carrées+ ne suffiront pas à faire plier le gouvernement", a indiqué Fabien Dumas, secrétaire fédéral de SUD-Rail.

Publié le 16/09/2019 06:49