En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

03.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

04.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

07.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

05.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

06.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 3 min 2 sec
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 38 min 58 sec
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 2 heures 26 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 2 heures 58 min
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 5 heures 5 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 17 heures 56 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 20 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 22 heures 44 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 25 min 37 sec
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 1 heure 42 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 2 heures 41 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 3 heures 8 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 4 heures 42 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 16 heures 45 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 20 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 22 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 23 heures 11 min
Ouistreham (France), 12 sept 2019 (AFP) - La France est prête pour un Brexit sans accord, a affirmé jeudi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, à l'issue d'un test concernant le transit des camions organisé au terminal ferry de Ouistreham (Calvados).

"La France est prête. Elle était prête au mois de mars. Elle est encore plus prête aujourd'hui. Ces tests le montrent", a déclaré M. Darmanin sur le port de Ouistreham où, selon l'Etat, les camions d'un ferry ont été débarqués et contrôlés jeudi comme si un Brexit dur avait déjà eu lieu.

Ouistreham est le troisième port transmanche français.

Le ministre a toutefois dit être toujours "un peu inquiet de la façon dont les Britanniques eux se préparaient". "Ce n'est pas en quelques heures qu'on arrive à (...) recréer une frontière qui n'existe plus depuis de nombreuses années", a-t-il insisté.

M. Darmanin a par ailleurs affirmé qu'il n'y aurait "pas de bouchons en France". "Il ne peut pas y avoir de thrombose", a-t-il martelé.

Interrogé par l'AFP sur les risques d'une moindre fluidité du trafic, le président de Brittany Ferries Jean-Marc Roué s'est montré moins affirmatif: "L'exercice que l'on fait ce matin nous permet d'affirmer que les risques sont très minimes".

"Il y a toujours une possibilité de bug informatique ou de camion qui n'ont rien fait, aucune déclaration. C'est possible", a-t-il ajouté. Afin de fluidifier le trafic, les transporteurs sont censés déclarer aux douanes leurs marchandises via un système informatique avant le transport.

Interrogé sur les contrôles sanitaires et vétérinaires des camions, dont les fonctionnaires ne connaîtront pas le contenu avant leur arrivée, M. Roué a répondu: "évidemment il pourrait y avoir un engorgement" à ce niveau "mais ça ce n'est pas de ma responsabilité". A Ouistreham, ces contrôles auront lieu à quelques kilomètres du terminal ferry.

Selon M. Roué, "il y a à peu près une entreprise sur deux qui commerce avec la Grande-Bretagne qui n'a pas encore préparé ses procédures mais c'est très rapide".

Selon le ministre, environ 100.000 entreprises françaises exportent ou importent avec l'Angleterre.

Le Brexit représente un budget de plus de 40 millions d'euros pour son ministère. A cela il faut ajouter "plus 700 douaniers recrutés (...) et nous avons encore une centaine de douaniers que nous pouvons déclencher,", a précisé M. Darmanin.

Selon la DRAAF (direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt) de Normandie, 185 créations de postes de contrôleurs des services vétérinaires et phytosanitaires sont en outre prévues au niveau national.

Environ 80% des camions de marchandises qui vont en Angleterre via la France ne sont pas français, selon le ministre.

Interrogée par l'AFP, une douanière qui a requis l'anonymat a assuré qu'en cas de Brexit dur, les produits anglais seront traités "rigoureusement de la même manière" que ceux d'un pays tiers à l'Union européenne.

"Jusque là, ils fabriquent conformément aux normes de l'UE. Alors soit les Anglais continueront, soit ils vont adopter des normes qui seront beaucoup plus souples et là, on fera un contrôle comme si c'était des produits chinois, américains, voilà, on demandera des certificats de conformité. Il n'y aura pas de régime préférentiel si c'est vraiment un Brexit dur".

Le ministre a souligné l'importance des contrôles douaniers: "Parce que vous n'aimeriez pas qu'un jouet pour votre fils ou votre fille arrive dans ses bras si jamais les normes européennes n'était pas respectées".

Publié le 12/09/2019 11:56