En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

03.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

04.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

05.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

06.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

07.

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

05.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

06.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 7 min 15 sec
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 1 heure 54 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 2 heures 26 min
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 3 heures 53 min
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 4 heures 34 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 17 heures 25 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 20 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 22 heures 12 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 1 jour 34 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 1 heure 10 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 2 heures 9 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 2 heures 37 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 3 heures 25 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 4 heures 10 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 16 heures 13 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 19 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 22 heures 10 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 22 heures 39 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 1 jour 51 min
Paris, 11 sept 2019 (AFP) - Fort de ses 2 millions d'abonnés, RMC Sport, bouquet de chaînes payantes du groupe Altice, dit aborder sa deuxième saison sous cette appelation avec confiance, et ses dirigeants assurent avoir mis les moyens pour que des problèmes techniques ne viennent pas gâcher cette fois sa rentrée.

Lors d'une conférence de presse consacrée à ces chaînes sportives, le PDG d'Altice France, Alain Weill a évoqué un "bilan globalement très positif", avec un total d'environ 2 millions d'abonnés au bouquet, sans détailler la répartition entre les clients de l'opérateur SFR (autre filiale d'Altice), qui bénéficient d'un tarif réduit, ceux qui ont souscrit à une offre dite OTT (accessible via une plateforme en ligne, sans passer par un opérateur) et ceux qui se sont abonnés via Canal+.

Ce montant est similaire à celui évoqué par Altice en novembre, quelques mois après la relance du bouquet. Créé en 2016 sous le nom de SFR Sport, il a adopté il y a un an la nouvelle marque RMC Sport, un changement qui coïncidait avec le début de la diffusion des grandes compétitions européennes, la Ligue des champions et la Ligue Europa, et qui a permis au bouquet, constitué au départ autour de la Premier League anglaise, de changer de dimension.

De son côté, Grégory Rabuel, directeur exécutif de SFR, interrogé sur les gros problèmes techniques qui avaient en partie gâché la première saison de RMC Sport, pour les abonnés en OTT, s'est voulu optimiste.

"On a pris des dispositions extrêment fortes sur la partie technique", a-t-il rappelé, soulignant que tous les grands diffuseurs OTT avaient connu des couacs à leurs débuts. "C'est une technologie nouvelle, quand vous avez 150.000 abonnés (qui souscrivent au bouquet, ndlr) dans la journée, et encore plus au moment de la connexion à 21H pour voir le match, on a pu subir des désagréments", a-t-il plaidé.

Mais "au cours de la saison, ça s'est largement amélioré et il n'y avait quasiment plus de problèmes du tout", a-t-il ajouté, se disant "très confiant" avant le match de Ligue des Champions du 18 septembre PSG/Real Madrid, qui constituera un nouveau grand test.

"Je pense qu'on va faire des dizaines de milliers d'abonnements dans la journée, qu'on aura des centaines de milliers de connexions (en OTT) en simultané le soir de la rencontre et je peux vous dire qu'on est très confiants", a-t-il dit.

Côté droits sportifs, le groupe se veut serein avant le prochain appel d'offres sur la Ligue des champions, prévu cet automne et qui constitue un enjeu crucial pour son avenir.

"On estime qu'il n'y a pas d'urgence à lancer cet appel d'offres, on verra bien ce qu'il va se passer et on est surtout concentrés pour réussir notre deuxième saison", a déclaré Laurent Eichinger, le directeur général de RMC Sport.

Quant à la distribution du bouquet, Altice se dit toujours ouvert à de nouveaux accords éventuels, après celui noué avec Canal+, mais "on a aucun intérêt stratégique à brader" des droits de diffusion chèrement acquis, a assuré M. Rabuel. "On discute avec les uns et les autres, si les choses doivent avancer, elles avanceront, et si elles doivent rester en l'état, ça nous va très bien", a-t-il résumé.

Publié le 11/09/2019 10:21