Washington, 14 août 2019 (AFP) - Les Etats-Unis sont "très préoccupés" par "les mouvements paramilitaires chinois" à la frontière avec Hong Kong et appellent la Chine à "respecter le haut degré d'autonomie" de l'ex-colonie britannique, a déclaré mercredi le département d'Etat américain.

"Nous condamnons la violence et exhortons toutes les parties à faire preuve de retenue, mais restons déterminés dans notre soutien à la liberté d'expression et à la liberté de réunion pacifique à Hong Kong", a dit un porte-parole de la diplomatie américaine dans une déclaration transmise à l'AFP. "Nous rejetons catégoriquement les fausses accusations selon lesquelles des forces étrangères seraient les mains invisibles derrière les manifestations", a-t-il ajouté.

Donald Trump avait confirmé mardi, sur la foi d'informations des services de renseignement américains, que l'armée chinoise était en train de se déployer à la frontière avec la région semi-autonome, comme l'avaient déjà montré des vidéos diffusées par les médias officiels chinois.

"Tout le monde devrait rester calme et en sécurité!", avait-il lancé, après avoir appelé de ses voeux une "solution pacifique" et sans effusion de sang.

Mais le président des Etats-Unis était de plus en plus critiqué à Washington pour sa position qualifiée par experts et élus de tous bords comme trop prudente, voire considérée comme un "feu vert" à Pékin en vue d'une éventuelle répression des manifestations massives prodémocratie qui s'enchaînent à Hong Kong.

Le département d'Etat américain a donc pour la première fois lancé un avertissement net et détaillé mercredi aux autorités chinoises.

"Les Etats-Unis exhortent fermement Pékin à respecter ses engagements contenus dans la déclaration conjointe sino-britannique afin de permettre à Hong Kong d'exercer un haut degré d'autonomie", a insisté le porte-parole. La référence au "haut degré d'autonomie" et à ce texte fondateur revient à trois reprises dans la déclaration américaine.

La déclaration sino-britannique de 1984 encadre la rétrocession de Hong Kong intervenue en 1997, mais sous le principe "un pays, deux systèmes", un statut spécial censé rester en vigueur pendant cinquante ans. Elle stipule que la région bénéficie "d'un haut degré d'autonomie, hormis en matière d'affaires étrangères et de défense", et de son propre système judiciaire, législatif et exécutif.

"Nous encourageons la Chine et toutes les parties à Hong Kong à rechercher une solution qui respecte la liberté des Hongkongais et le haut degré d'autonomie de Hong Kong", a encore ajouté le département d'Etat.

"Les manifestations en cours à Hong Kong reflètent le sentiment des Hongkongais et leurs inquiétudes profondes et légitimes au sujet de l'érosion de l'autonomie de Hong Kong", a-t-il conclu.

Publié le 14/08/2019 06:20
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

04.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

05.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

06.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

07.

Balance ton port : les Marseillais veulent-ils couler leurs gros bateaux ?

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

06.

Affaire Jeffrey Epstein : cette épidémie de suicides dans les prisons françaises qu'il serait également bon d'interroger

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?