Rennes, 14 août 2019 (AFP) - La justice française a décidé mercredi à Rennes de s'accorder un délai avant de statuer sur la remise aux autorités italiennes de Vincenzo Vecchi: elle dira le 23 août si la décision condamnant cet ancien militant anti-capitaliste à 11 ans de prison est conforme au droit.

Vincenzo Vecchi a été condamné en Italie en 2009 et 2007 pour "dévastation et saccage" contre des biens lors du sommet du G8 à Gênes en 2001, et pour avoir participé à une manifestation antifasciste émaillée de violences et non autorisée à Milan en 2006. En cavale depuis plusieurs années, l'homme de 46 ans, qui s'était réfugié dans un village breton où il était devenu peintre en bâtiment, a été arrêté jeudi dernier en vertu de deux mandats d'arrêt européens.

Mercredi devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Rennes, l'avocat général et l'avocat de M. Vecchi, maître Catherine Glon, "ont demandé un complément d'information auprès des autorités italiennes en vue notamment de vérifier que la décision italienne a été rendue dans des conditions respectant le principe de contradictoire et de s'assurer que la peine n'est pas prescrite", a précisé le parquet général de Rennes dans un communiqué.

Si la chambre de l'instruction fait suite à la demande de complément d'information, "elle ne statuera sur la remise aux autorités italiennes qu'à l'issue d'une nouvelle audience", indique le texte.

"La chambre de l'instruction est également saisie d'une demande de mise en liberté qu'elle examinera dans les semaines à venir", a également fait savoir le parquet général.

Le communiqué rappelle que les deux mandats d'arrêt européens en vertu desquels Vincenzo Vecchi a été interpellé le 8 août dernier dans le Morbihan sont consécutifs à "deux condamnations prononcées par les cours d'appel de Gênes et de Milan les 9 octobre 2009 et 12 novembre 2007, au terme desquels l'intéressé doit exécuter une peine de 11 ans et demi d'emprisonnement".

Environ 250 personnes s'étaient réunies mercredi matin devant la cour d'appel à Rennes en soutien à M. Vecchi, déployant une grande banderole et brandissant des affichettes où était écrit "Libérez Vincenzo", a constaté un journaliste de l'AFP.

Les soutiens au ressortissant italien ont fait le déplacement depuis la commune de Rochefort-en-Terre et des villages voisins, dans le Morbihan, là où vivait depuis huit ans M. Vecchi, à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Rennes.

Pour Jean-Pierre, un porte-parole du comité de soutien qui s'est très rapidement constitué en fin de semaine dernière, "on s'achemine vers un procès politique", a estimé ce porte-parole, en espérant "un report ou une annulation" de la procédure ce mercredi afin de permettre à M. Vecchi de mieux préparer sa défense.

Il assure que le président de la République Emmanuel Macron "peut faire" ce qu'avait fait en son temps l'ancien président François Mitterrand, qui avait permis, dans les années 1980, à des militants italiens poursuivis dans leur pays de rester vivre en France.

Publié le 14/08/2019 04:20
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

04.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

05.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

06.

La guerre des changes aura lieu

07.

Donald Trump réfléchirait à acheter le Groenland : l'île répond qu'elle n'est pas à vendre

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?