Hong Kong, 14 août 2019 (AFP) - Cathay Pacific a annoncé mercredi avoir limogé deux de ses pilotes, alors que la compagnie de Hong Kong est sous forte pression de la part de Pékin pour que soient sanctionnés ses employés soutenant les manifestants pro-démocratie.

Dans un communiqué, la compagnie précise que les deux pilotes ont été limogés "conformément aux termes et conditions de leur contrat de travail".

"L'un fait l'objet d'une procédure judiciaire. L'autre a utilisé de manière inappropriée des informations de la compagnie", a-t-elle ajouté.

Cathay Pacific avait averti lundi ses 27.000 employés qu'ils pourraient être licenciés s'ils "soutiennent ou participent aux manifestations illégale" à Hong Kong.

Elle s'était retrouvée la semaine dernière entraînée dans la crise politique sans précédent qui secoue le territoire semi-autonome chinois, secoué par des manifestations pro-démocratie pour la dixième semaine.

La direction générale de l'aviation civile chinoise avait exigé vendredi de Cathay les noms des personnels à bord de ses vols à destination de la Chine, ou qui traversent son espace aérien, indiquant que ceux soutenant le mouvement pro-démocratie ne seraient pas autorisés sur ces vols. Cathay Pacific a fait savoir qu'elle se plierait à ces nouvelles règles.

Samedi, la compagnie avait annoncé la suspension d'un pilote accusé d'avoir participé à des manifestations ainsi que le limogeage de deux autres employés, sans en fournir la raison.

Selon des médias hongkongais, les deux employés étaient accusés d'avoir fait fuiter le détail de l'itinéraire d'une équipe de football de la police hongkongaise qui se rendait en Chine continentale.

bur/fox/aph/lch/apz/

CATHAY PACIFIC AIRWAYS

Publié le 14/08/2019 03:21
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

04.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

05.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

06.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

07.

Balance ton port : les Marseillais veulent-ils couler leurs gros bateaux ?

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

06.

Affaire Jeffrey Epstein : cette épidémie de suicides dans les prisons françaises qu'il serait également bon d'interroger

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)