Pékin, 14 août 2019 (AFP) - La Chine a encore durci le ton mercredi à l'encontre des manifestants pro-démocratie de Hong Kong au lendemain du passage à tabac de deux Chinois du continent à l'aéroport du territoire autonome, des actes qualifiés de "quasi-terroristes" par Pékin.

"Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces actes quasi-terroristes", a déclaré dans un communiqué Xu Luying, porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du gouvernement chinois.

Mardi, au cinquième jour d'une mobilisation sans précédent à l'aéroport de Hong Kong, les contestataires ont obstrué les allées et les passages conduisant aux zones d'embarquement.

En soirée, un homme, soupçonné par des manifestants d'être un espion à la solde de Pékin, a été attaché à un chariot à bagages puis frappé par un petit groupe. Il a ensuite été évacué en ambulance.

Le Global Times, quotidien officiel chinois de langue anglaise au ton volontiers nationaliste, a indiqué qu'il s'agissait d'un de ses journalistes.

Lors d'un autre incident, un homme dénoncé par un groupe de manifestants comme étant un policier infiltré a été pris à partie.

Les forces de l'ordre ont dû faire usage de gaz poivre au moment où elles tentaient de l'évacuer, leur fourgon s'étant retrouvé bloqué par quelques centaines de manifestants.

L'ex-colonie britannique traverse sa plus grave crise depuis sa rétrocession à Pékin en 1997. Parti début juin du rejet d'un projet de loi hongkongais qui entendait autoriser les extraditions vers la Chine, le mouvement a considérablement élargi ses revendications pour dénoncer un recul des libertés et des ingérences de la Chine.

L'aéroport de Hong Kong retrouvait mercredi matin une activité normale alors que Pékin accentue ses menaces d'intervention.

Les vols au départ ont repris normalement et les guichets d'enregistrement fonctionnaient alors que la grande majorité des protestataires avaient quitté l'aéroport, a constaté l'AFP.

Publié le 14/08/2019 07:39
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

04.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

05.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

06.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

07.

Balance ton port : les Marseillais veulent-ils couler leurs gros bateaux ?

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

06.

Affaire Jeffrey Epstein : cette épidémie de suicides dans les prisons françaises qu'il serait également bon d'interroger

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?