Monaca (Etats-Unis), 13 août 2019 (AFP) - Donald Trump a menacé mardi de quitter l'Organisation mondiale du commerce (OMC), qu'il critique vertement parce qu'elle accorderait, selon lui, un traitement de faveur à la Chine au détriment des Etats-Unis.

"Nous partirons s'il le faut", a déclaré le président américain devant des employés d'une usine chimique de la société Shell, située en Pennsylvanie.

"Nous savons qu'ils nous entubent depuis des années et cela n'arrivera plus jamais", a encore lancé le milliardaire républicain.

Ce n'est pas la première fois que le président américain menace de quitter l'organisation internationale qu'il jugeait, pendant sa campagne électorale déjà, "caduque".

L'été dernier, M. Trump avait estimé que l'OMC traitait "très mal" les Etats-Unis depuis des années. Il avait assuré que si l'organisation "ne se réformait pas", Washington pourrait "s'en retirer".

Fin juillet dernier, il a aussi exigé des réformes de la part de l'OMC pour qu'elle n'accorde plus de traitement de faveur aux pays en voie de développement.

L'administration Trump reproche de longue date à l'OMC, et à certains de ses membres comme la Chine, d'abuser de ce statut de pays en développement, qui permet entre autres de retarder l'application de certains accords ou de protéger certains secteurs sans s'exposer à l'ire des membres de l'organisation.

Publié le 13/08/2019 09:19
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

04.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

05.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

06.

La guerre des changes aura lieu

07.

Donald Trump réfléchirait à acheter le Groenland : l'île répond qu'elle n'est pas à vendre

01.

Repenser le service public ?

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?