Beyrouth, 23 juil 2019 (AFP) - Des tirs de missiles "probablement israéliens" ont visé tôt mercredi le sud de la Syrie en guerre, prenant pour cible des "positions militaires" du régime syrien et de ses alliés, a rapporté une ONG.

"Des tirs de missiles probablement israéliens ont visé" des régions du sud syrien, notamment le secteur de Tall al-Hara, une colline élevée la province de Deraa, au sud de Damas, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

La chaîne de télévision étatique syrienne Al-Ikhbariya, sur son compte Telegram, évoque aussi "des informations" faisant état d'une "agression israélienne" dans la zone de Tall al-Hara et rapportant des dégâts matériels.

L'Observatoire fait état de "pertes humaines" dans ce secteur, sans être en mesure de fournir un bilan exact.

Depuis le début en 2011 de la guerre en Syrie, Israël a mené plusieurs frappes contre l'armée syrienne mais aussi contre les forces de l'Iran et du Hezbollah libanais, alliés indéfectibles du régime de Bachar al-Assad et deux grands ennemis de l'État hébreu implantés en Syrie.

Les tirs de missiles ont visé des "positions militaires" du régime ou de milices alliées, notamment le puissant mouvement chiite du Hezbollah, d'après le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Outre le secteur de Tall al-Hara, deux zones de la province voisine de Qouneitra ont été visées, d'après la même source. Toutes ces cibles se situent non loin du plateau du Golan en partie occupé et annexé par Israël.

"La défense anti-aérienne du régime a été activée pour contrer" l'attaque, a souligné M. Abdel Rahmane. "Certains missiles ont été abattus, d'autres ont atteint leurs cibles", a-t-il précisé.

A la mi-juin, Tall al-Hara avait déjà été visée par des frappes israéliennes selon l'OSDH et les médias étatiques syriens.

Le Hezbollah y a érigé des radars alors que le régime syrien y a installé des batteries antiaériennes, avait indiqué l'OSDH par le passé.

Par ailleurs le 30 juin, six civils et neuf combattants prorégime ont péri dans des frappes israéliennes près de Damas et dans la province centrale de Homs, selon l'OSDH.

Israël a toujours affirmé son intention de continuer à viser les positions tenues par l'Iran ou le Hezbollah en Syrie, et qu'il ne laisserait pas Téhéran s'implanter à sa frontière.

Publié le 24/07/2019 01:56
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?