Paris, 23 juil 2019 (AFP) - L'élu de Paris Gilles Le Gendre a été reconduit mardi à la tête des députés LREM, dès le premier tour d'un vote interne pour un renouvellement des postes clés à mi-mandat, qui a donné une prime aux sortants.

M. Le Gendre, président du groupe macroniste depuis septembre 2018, s'était représenté dans le cadre de ce remaniement LREM promis au début de la législature. Il l'a emporté par 161 voix sur 295, a indiqué le groupe majoritaire de l'Assemblée nationale.

Il faisait face à cinq concurrents: Florent Boudié (ex-PS) qui a récolté 76 suffrages, Olga Givernet 28, Perrine Goulet alliée à l'ex-LR François Jolivet 17, Christophe Jerretie 12 et la plus discrète Stéphanie Do...1 voix.

Trois présidents de commission ont été reconduits également au premier tour: Roland Lescure aux Affaires économiques, qui n'avait pas d'adversaire, mais aussi Barbara Pompili au Développement durable et Bruno Studer aux Affaires culturelles, qui faisaient face à respectivement deux et un collègues.

En outre, Florian Bachelier a été réélu questeur de l'Assemblée, chargé de sa gestion, et Jean-René Cazeneuve président de la Délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation.

De nouveaux secrétaires de l'Assemblée du groupe LREM ont été choisis dès mardi, assurant sur ces postes un réel renouvellement. Et Pieyre-Alexandre Anglade a été élu président de la commission des Affaires européennes mais les intentions de l'actuelle titulaire Sabine Thillaye, qui ne voulait mettre son mandat en jeu qu'en décembre, n'étaient pas connues dans l'immédiat.

Pour le second tour, qui se tiendra mercredi de 10h à 14h, les autres présidents sortants des commissions sont tous encore en lice: Brigitte Bourguignon aux Affaires sociales face à Fiona Lazaar, Yaël Braun-Pivet aux Lois face à Laetitia Avia, et Jean-Jacques Bridey à la Défense face à Françoise Dumas.

Un poste de questeure et deux postes de vice-présidents de l'Assemblée restent aussi à pourvoir, dont celui d'Hugues Renson qui est sortant, opposé à Sacha Houlié.

Le principe du renouvellement à mi-mandat avait été décidé en juin 2017 pour apporter "respiration" et "émulation", alors que Richard Ferrand était à la tête des députés macronistes. Les sortants ne devaient initialement pas pouvoir se représenter pour ces postes clés, mais ils le peuvent finalement.

Publié le 23/07/2019 04:01
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Une suggestion pour Greta Thunberg : et si pour sauver la planète, on guillotinait les riches ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Carlos Ghosn : enfin un ami, Francis Ford Coppola !

06.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

07.

Les épargnants français, bipolaires ?

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

04.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

05.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

06.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent