Paris, 23 juil 2019 (AFP) - Le président français Emmanuel Macron a "félicité" mardi Boris Johnson, désigné par les militants du Parti conservateur pour succéder à Theresa May, et s'est déclaré "très désireux de travailler" avec le prochain Premier ministre britannique.

"Je félicite chaleureusement Boris Johnson" et "je l'appellerai dès qu'il sera officiellement Premier ministre", probablement mercredi, a déclaré M. Macron, s'exprimant devant la presse en compagnie de la nouvelle présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen au palais présidentiel de l'Elysée.

"Je suis très désireux de pouvoir travailler au plus vite avec lui, non seulement sur les sujets européens qui sont les nôtres et la poursuite des négociations liées au Brexit, mais aussi sur les sujets internationaux qui font notre quotidien et sur lesquels nous sommes étroitement coordonnés avec les Britanniques et les Allemands", a-t-il ajouté, en citant notamment l'Iran.

Avant de féliciter M. Johnson, le chef de l'Etat français a rendu hommage à la Première ministre Theresa May, qui devrait quitter son poste mercredi. "Elle avait pris ses fonctions dans un contexte difficile suite au référendum (sur le Brexit, ndlr) et elle a, avec beaucoup de courage et de dignité pendant toutes ces années, travaillé avec nous. Elle n'a jamais bloqué le fonctionnement de l'Union européenne et elle a essayé de servir les intérêts britanniques au mieux", a-t-il estimé.

Boris Johnson, ex-ministre des Affaires étrangères, qui était opposé à l'actuel chef de la diplomatie britannique Jeremy Hunt, a remporté 66% des voix des quelque 159.000 membres du parti conservateur qui se sont exprimés.

Publié le 23/07/2019 02:59
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

02.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Comment St Gobain est devenu le Google français de la transition énergétique

05.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

06.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

07.

Les relations entre frères et soeurs : un lien primordial

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?