Paris, 22 juil 2019 (AFP) - Le chiffre d'affaires des "cars Macron" a progressé de 24% en 2018, à 130,4 millions d'euros grâce aux hausses conjuguées de la fréquentation et de la recette par passager, selon une étude publiée lundi par l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer).

Cette croissance est similaire à celle de l'année précédente, +26%, pour un secteur libéralisé à l'été 2015, et qui perd toujours de l'argent.

Le trafic de ces autocars interurbains a progressé de 26% l'an dernier avec 8,9 millions de voyageurs qui ont parcouru en moyenne 299 km chacun (-5%), selon l'Arafer. La recette moyenne par passager est en hausse modeste de 4% à 4,90 euros aux 100 km, et est sans surprise plus élevée sur les trajets où il n'y a pas d'offre alternative.

Ce sont les relations vers les aéroports qui ont le plus progressé en 2018, de 70%. Elles sont aussi les plus lucratives pour les opérateurs, avec une recette de 7 euros par passager aux 100 km.

Néanmoins, la recette moyenne par autocar pour chaque kilomètre parcouru (1,14 euro) "semble encore loin de couvrir le coût kilométrique estimé (2,26 euros), même si elle est en progression par rapport aux années passées" - passant de 0,44 euro en 2015 à 0,74 euro en 2016 et 1,06 euro en 2017 -, relève le régulateur.

Concernant la qualité de service, le taux d'annulation reste faible à 0,6%. Mais 88% des quelque 308.000 autocars ayant effectivement circulé sont arrivés à l'heure ou avec moins de 15 minutes de retard, note l'Arafer.

Le taux d'occupation moyen des "cars Macron" - officiellement appelés "services librement organisés" (SLO) -, qui avait tout juste passé les 50% en 2017, a atteint 57,8% l'an dernier, selon le rapport.

L'Arafer recense treize opérateurs en France, dont trois nationaux, qui représentaient l'an dernier plus de 99% de l'offre: l'allemand FlixBus, Ouibus (filiale de la SNCF, rachetée depuis par la plateforme de covoiturage BlaBlaCar) et Eurolines/isiLines (filiale de Transdev rachetée par FlixBus).

Ils utilisaient les services de 109 entreprises sous-traitantes (+7% sur un an), à 87% françaises.

Au total, 328 villes françaises ont été desservies pendant au moins un trimestre au cours de l'année 2018, contre 302 en 2017 (+9%). Mais seules 201 villes ont été desservies toute l'année.

Le nombre de liaisons commercialisées a, lui, augmenté de 25% par rapport à 2017 pour atteindre 2.084 liaisons, dont 54% ont été commercialisées sur l'ensemble de l'année. Les liaisons radiales - en provenance ou à destination de Paris - représentent un peu plus de 11% de l'offre.

L'année 2018 a été également marquée par une très nette augmentation de la fréquence des trajets, l'Arafer ayant recensé 843 départs quotidiens en moyenne, contre 707 en 2017 (+18%).

Mais ces lignes sont aussi très concentrées sur certains axes: si la fréquence moyenne par liaison était de 2,8 allers-retours quotidiens en 2018, près des deux tiers (65%) d'entre elles proposaient moins d'un aller-retour par jour.

Fin 2018, le secteur employait 2.563 équivalents temps plein (ETP) - à 85% des chauffeurs -, avec la création de 220 ETP supplémentaires l'année dernière.

Publié le 22/07/2019 10:07
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent