Washington, 16 juil 2019 (AFP) - Les Etats-Unis ont indiqué mardi qu'ils espéraient que les discussions sur la dénucléarisation de la Corée du Nord reprennent comme prévu, malgré l'avertissement de Pyongyang que celles-ci seraient affectées par les exercices militaires conjoints entre Washington et Séoul le mois prochain.

Le département d'Etat américain s'est dit optimiste concernant la promesse faite au président Donald Trump par le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un lors de leur sommet au Vietnam en février, puis durant leur rencontre dans la Zone démilitarisée entre les deux Corées le 30 juin.

"Nous aimerions que personne n'essaie de bloquer, au sein de leur gouvernement ou du nôtre, la capacité du président Trump et du président Kim à faire des progrès concernant les promesses qu'ils se sont faites l'un à l'autre au Vietnam", a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Morgan Ortagus.

"Nous attendons bien entendu avec impatience la reprise de ces négociations, et nous espérons toujours discuter afin de pouvoir réaliser des progrès", a-t-elle ajouté.

Elle a refusé de commenter davantage l'avertissement émis mardi par la Corée du Nord, qui s'insurge des manoeuvres militaires conjointes entre les Etats-Unis et la Corée du Sud prévues au mois d'août, et que Pyongyang voit comme la répétition de l'invasion de son territoire.

La Corée du Nord attend de voir "ce que feront les Etats-Unis" avant d'arrêter sa décision sur les pourparlers, avait déclaré plus tôt un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, cité par l'agence officielle KCNA.

Renvoyant vers le Pentagone, Mme Ortagus a malgré tout semblé minimiser cette mise en garde, affirmant qu'elle provenait "d'une personne au sein du ministère des Affaires étrangères".

La porte-parole a également refusé de donner une date pour les futurs pourparlers avec le régime reclus.

Le représentant spécial américain pour la Corée du Nord, Stephan Biegun, "va continuer à faire des progrès en coulisses", a-t-elle assuré.

Publié le 16/07/2019 10:51
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

Comme Richard Ferrand, nous appelons à un « sursaut collectif contre la violence ». Oui, mais contre toutes les violences !

06.

Pourquoi le ralentissement économique occidental n'a que peu de liens avec la guerre commerciale sino-américaine

07.

Au Yémen, les Emirats Arabes Unis défendent leurs intérêts... au détriment des Saoudiens

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?