En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

04.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

05.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

06.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

07.

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

06.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

ça vient d'être publié
pépites > International
Drame
Beyrouth : 158 morts et toujours 21 personnes portées disparues, selon un nouveau bilan
il y a 15 heures 18 min
light > Culture
C'est dans les vieux pots...
"Dirty Dancing" va avoir une suite, avec Jennifer Grey reprenant son rôle de "Bébé"
il y a 16 heures 14 min
pépite vidéo > Société
Minute choupi
Journée internationale du chat : dix choses que vous ne savez peut-être pas sur votre compagnon à quatre pattes
il y a 17 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Lectures d'été" : "Surface" d'Olivier Norek, quand la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 18 heures 39 min
décryptage > France
Ensauvagement

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

il y a 20 heures 52 min
décryptage > Santé
Sevrage

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

il y a 21 heures 44 min
décryptage > Europe
Business

Ces femmes qui, dans l’Histoire, ont changé le monde. Aujourd’hui, Margaret Thatcher

il y a 22 heures 2 min
décryptage > Environnement
Un mal pour un bien ?

Le gouvernement veut réintroduire les néonicotinoïdes pour sauver les betteraves et voilà pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les abeilles

il y a 22 heures 16 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

il y a 22 heures 21 min
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 1 jour 11 heures
pépites > International
Deuil
Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde
il y a 15 heures 36 min
pépite vidéo > Media
Grand retour
Koh-Lanta : découvrez les portraits des 24 candidats de la nouvelle saison
il y a 16 heures 42 min
pépite vidéo > Environnement
Alerte rouge
Canicule : un immense morceau d'un glacier des Alpes menace de s’effondrer
il y a 18 heures 10 min
pépites > International
Drame
Inde : au moins 17 morts après la sortie de piste d'un avion qui s'est cassé en deux
il y a 19 heures 17 min
décryptage > Sport
Football

Juventus/Lyon : malgré sa défaite, l'Olympique Lyonnais arrache sa qualification et affrontera Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions.

il y a 21 heures 37 min
décryptage > International
Ingérence ?

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

il y a 21 heures 50 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.
il y a 22 heures 8 min
décryptage > Société
Danger classé X

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

il y a 22 heures 19 min
décryptage > International
Détresse psychologique

Voulez-vous savoir pourquoi Michelle Obama fait une dépression ? C’est à cause de Trump

il y a 22 heures 21 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 1 jour 12 heures
Paris, 27 juin 2019 (AFP) - Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a annoncé jeudi le lancement d'une concertation avec le secteur de l'assurance et avec le monde agricole pour tenter d'aboutir à une assurance "généralisée" des agriculteurs contre les aléas climatiques.

Réagissant aux récentes chutes de grêle qui ont causé des dégâts dans les exploitations de plusieurs départements dont son département de la Drôme, le ministre a rappelé les aides en vigueur, avant de souhaiter aller "plus loin".

"Aujourd'hui, l'assurance est beaucoup trop chère et les agriculteurs n'ont pas les moyens, c'est pour ça que nous devons changer cela et nous devons essayer de regarder si on peut faire une assurance généralisée, mutualisée, qui soit moins chère en termes de cotisations", a déclaré le ministre sur le plateau de BFMTV.

"Je lance une grande concertation, avec le monde agricole, avec les assureurs, la fédération des assurances, avec le Crédit agricole, Groupama pour voir comment on peut faire ça demain", a annoncé M. Guillaume.

Déplorant que l'agriculture soit "le seul métier où l'assurance n'est pas obligatoire", il a rappelé avoir déposé par le passé, en tant que sénateur, des amendements "pour une assurance obligatoire, inter-filière et généralisée".

"La position de Didier Guillaume, elle est connue, mais je ne vais pas l'imposer comme ça en tant que ministre", a-t-il indiqué, tout en indiquant que cette éventualité d'une assurance obligatoire ferait "partie de la discussion".

Indiquant que cette concertation commencerait ces jours-ci, il a souhaité faire un point "d'ici la fin de l'année, afin de savoir si les choses peuvent aller plus loin ou pas".

"Il faut élargir la base pour que la péréquation soit beaucoup plus forte, parce que sans cela, tous les ans, nous serons amenés à voir des arboriculteurs pleurer, des céréaliers pleurer, ce n'est plus possible, cela. On sait que le dérèglement climatique va nous amener à voir beaucoup de ces aléas, de ces événements", a conclu le ministre.

"Pour l'instant il n'y a que les personnes à forts risques qui s'assurent, donc il n'y a pas d'équilibre", avait reconnu mardi la présidente de la FNSEA Christiane Lambert en indiquant que 25% des viticulteurs et 30% des céréaliers sont assurés, mais seulement 5% des arboriculteurs.

Aujourd'hui, selon Mme Lambert, même les agriculteurs "qui se montraient réticents", constatent "la multiplication des aléas et ils voient que leurs collègues assurés sont indemnisés deux fois plus rapidement qu'avec le fonds catastrophe" du ministère de l'Agriculture.

Le syndicat majoritaire voit dans cette question "un enjeu de solidarité, parce que si nous ne sommes pas plus nombreux à nous assurer, les assureurs ne pourront pas couvrir le produit, (...) et de responsabilité car on sait très bien que le fonds national de calamité agricole ne peut pas couvrir le tout", a-t-elle ajouté.

Publié le 27/06/2019 02:50