En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

02.

Le risque d’une généralisation de l’épidémie à toute la France est pris très au sérieux par les chefs d’entreprise, mais pas par les Français. Alors pourquoi ?

03.

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

06.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

07.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 1 heure 40 min
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 2 heures 37 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 4 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 5 heures 34 min
Faune
La ministre de l'Ecologie annonce la fin des animaux sauvages dans les cirques itinérants et dans les parcs aquatiques
il y a 7 heures 53 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

il y a 8 heures 47 min
décryptage > Société
Distanciation sociale

Bulle sociale ou cérémonies restreintes : petits conseils pour bien choisir ses proches sans se fâcher

il y a 9 heures 7 min
pépite vidéo > Economie
Mesures contre le virus
Bruno Le Maire évoque son expérience du Covid-19 : "Une fois qu'on y est passé, on voit les choses différemment"
il y a 9 heures 24 min
pépites > Société
Sécurité
La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris
il y a 10 heures 11 min
Poison
Cueillette de champignons : ne pas faire confiance aux applications de reconnaissance sur téléphone mobile
il y a 10 heures 44 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 2 heures 10 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 4 heures 9 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 5 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nuit sombre et sacrée" de Michael Connelly : une enquête minutieuse au suspens garanti

il y a 5 heures 54 min
light > Science
Loin
Nouvelle découverte d'eau sur Mars : plusieurs lacs sur des milliers de km2
il y a 8 heures 21 min
pépites > Santé
Succès
Coronavirus : plus de 12 millions de téléchargements pour l'application britannique officielle de traçage
il y a 8 heures 53 min
décryptage > Economie
Compétitivité

Veut-on vraiment être compétitifs ?

il y a 9 heures 13 min
décryptage > Politique
Impact sur l'opinion

Des Français déboussolés et désemparés

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Consommation
Craintes chez les consommateurs

Reconfinement non exclu : avec le recul, faut-il se jeter sur le papier toilettes au cas où ?

il y a 10 heures 21 min
décryptage > Politique
La France a-t-elle les moyens de ses ambitions (à lui)...?

Emmanuel Macron et les tentations dangereuses

il y a 10 heures 46 min
Bichkek (Kirghizstan), 27 juin 2019 (AFP) - Les députés kirghizes ont voté jeudi la levée de l'immunité de l'ex-président Almazbek Atambaïev, inculpé pour corruption, une nouvelle étape dans la crise politique née de la rivalité entre le chef de l'Etat actuel et son prédécesseur.

Un total de 103 députés kirghizes d'un Parlement en majorité loyal au président actuel Sooronbaï Jeenbekov, ancien allié devenu rival de M. Atambaïev, ont voté en faveur de cette mesure, seulement six ayant voté contre.

Almazbek Atambaïev, président jusqu'en novembre 2017, a été inculpé mardi par la justice kirghize, qui avait demandé la levée de son immunité.

L'ex-président Atambaïev est soupçonné "d'acquisition illégale de terres" et d'avoir fait libérer un membre d'un clan mafieux, a indiqué jeudi devant les parlementaires le procureur général kirghize, Otkourbek Djamchitov, qui a précisé que des actions pénales pouvaient désormais commencer.

En avril, le Parlement avait voté un texte rendant le président responsable devant la loi des infractions commises pendant son mandat une fois qu'il rend le pouvoir. Cette loi était considérée comme une mesure destinée à accentuer la pression sur Almazbek Atambaïev, devenu un critique virulent de Sooronbaï Jeenbekov.

L'élection de M. Jeenbekov en 2017 avait permis la première passation de pouvoir pacifique entre deux présidents élus au Kirghizstan, considéré comme le pays le plus démocratique d'Asie centrale et théâtre de deux révolutions en 2005 et 2010 et de violences ethniques.

Des tensions sont rapidement apparues entre les deux hommes, Almazbek Atambaïev critiquant plusieurs nominations effectuées par Sooronbaï Jeenbekov. De son côté, M. Jeenbekov a démis de leurs fonctions plusieurs hauts fonctionnaires proches de l'ancien président Atambaïev.

Publié le 27/06/2019 10:00