Paris, 20 juin 2019 (AFP) - Le porte-parole des députés PS Boris Vallaud a invité jeudi le gouvernement à "accepter un débat, notamment parlementaire", sur la légalisation du cannabis, hypothèse à laquelle n'est pas hostile le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand.

"Le gouvernement, même si pour l'instant il a fermé la porte, devrait accepter qu'il y ait un débat, notamment un débat parlementaire sur ce sujet-là pour que les uns et les autres puissent se faire une opinion définitive", a suggéré le député des Landes sur France 2.

"Un certain nombre de ceux qui soutiennent cette initiative ne sont pas des gens irresponsables et donc je crois que c'est un débat qui mérite d'être engagé", a-t-il souligné, en souhaitant un "débat éclairé" et en assurant de sa "grande confiance dans ce que peuvent nous dire les experts".

Plus de 70 personnalités, dont les ex-têtes de liste aux européennes Yannick Jadot et Raphaël Glucksmann, appellent les pouvoirs publics "à agir vite" pour légaliser le cannabis au nom du "pragmatisme", dans une tribune publiée mercredi dans l'Obs.

Et dans un rapport iconoclaste publié jeudi, des économistes du Conseil d'analyse économique (CAE) chargés de conseiller le Premier ministre, fournissent un vademecum pour en finir avec "l'échec" de la prohibition.

A titre personnel, M. Vallaud n'a pas signé la tribune car le sujet est "compliqué", il est "dans l'attente" à ce stade et "ne veut pas être dans une posture".

"J'entends des maires, notamment de communes dans lequel il y a des trafics, dire il faut casser ce trafic, j'entends des médecins dire que finalement la prohibition n'a pas fonctionné, et puis j'entends des forces de police dire que ça ne réglerait pas forcément les choses", a-t-il développé.

Il a mis en garde aussi sur "ce que font les lobbies", parce que, assure-t-il, "autour de ces débats rôdent de grands cigarettiers".

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM) n'a pas non plus d'"opinion arrêtée sur ce sujet" et a invité sur Franceinfo à "respecter un processus d'analyse, d'écoute, de confrontations de points de vue, et ne pas simplement s'emballer en disant je suis pour, je suis contre".

Il n'a pas fermé la porte à un débat sur le sujet à l'Assemblée. "Le Parlement, c'est précisément l'endroit où l'on débat des questions qui se posent dans la société et donc ce sujet vient maintenant à travers l'actualité que crée ce rapport, hé bien faut s'en saisir".

Par un débat à l'Assemblée le moment venu? "Comme pour tous les sujets importants", a-t-il répondu.

el/bpa/shu

CAE

Publié le 20/06/2019 10:03
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

06.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…