En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

02.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

03.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

04.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

07.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 33 min 16 sec
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 1 heure 46 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 3 heures 27 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 4 heures 40 min
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 5 heures 6 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 21 heures 25 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 23 heures 23 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 1 jour 12 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage au personnel soignant
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 1 heure 3 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 4 heures 10 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 4 heures 52 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 20 heures 23 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 21 heures 54 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 23 heures 48 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 1 jour 3 heures
Rennes, 17 juin 2019 (AFP) - Un prêtre de 46 ans, exclu depuis 2008 de tout ministère public et jugé lundi pour agressions sexuelles sur un adolescent devant le tribunal correctionnel de Rennes, a reconnu des actes "pas conformes à la morale catholique" mais "consentis" selon lui.

Près de quinze ans après les faits, le plaignant, désormais âgé de 31 ans, entouré de sa famille et de sa compagne, a fait part de la difficulté de ce type de procès, où c'est "parole contre parole".

Troisième d'une fratrie de six enfants, dans une famille très catholique, Jean-Bernard s'intéresse tellement à la religion, quand il est adolescent, qu'il réfléchit à la vocation. Il rencontre le jeune prêtre Gaël Carissan, ordonné en 2000 et officiant à Saint-Malo et Redon (Ille-et-Vilaine), qu'il considère comme "son père spirituel".

En 2004, il part à Rome, seul avec le prêtre, avec lequel il partage une chambre dans un couvent. Selon la victime, le prêtre a alors abusé de lui.

"Je suis resté longtemps dans la salle de bains, accroupi, je tremblais, c'est un traumatisme. Je ne savais pas que faire, j'étais dans un couvent à Rome, à 2.000 km de chez moi....", explique-t-il.

A Rennes, il continue de voir l'ecclésiastique et les attouchements sexuels se poursuivent. "A genou devant lui, je devais lui dire pardon. Et il me donnait l'absolution et me demandait de ne pas me confesser à d'autres prêtres. Quand on demande de demander pardon pour ces actes-là, c'est le meilleur moyen d'induire que j'avais une responsabilité dans ces actes-là", raconte Jean-Bernard.

"Je ne nie pas cette attirance homosexuelle", reconnaît le prêtre désormais domicilié dans une abbaye, assurant que les rapports étaient "consentis".

Lors de l'instruction, les enquêteurs avaient retrouvé près de 4.000 photos et films pornographiques homosexuels et hétérosexuels dans l'ordinateur du prévenu.

Cité comme témoin, l'évêque de Rennes, Mgr Pierre d'Ornellas, a été critiqué par le conseil de Jean-Bernard sur l'enquête canonique qui avait été confiée à un prêtre de 86 ans, que connaissait le Père Carissan.

La victime a également pointé du doigt l'attitude de l'évêque. "Il m'avait déconseillé de porter plainte et je tiens à le signaler", a dit à la barre Jean-Bernard, qui avait finalement déposé plainte à Saint-Malo en 2010, deux ans après avoir révélé les faits à un prêtre de Dinard.

"J'ai toujours pensé que Jean-Bernard devait porter plainte", a assuré de son côté le prélat. "C'est inacceptable qu'un prêtre ait des relations sexuelles avec un jeune, je l'ai sanctionné tout de suite en le privant de son ministère" et en demandant un suivi psychologique, a-t-il affirmé.

Avant les plaidoiries, le père Carissan a demandé "pardon à Jean-Bernard", évoquant "toutes les conséquences dévastatrices" que son comportement avait eues sur le jeune homme.

Jean-Bernard, suivi par un psychologue depuis dix ans, a évoqué la difficulté de se reconstruire. "J'attends de la justice qu'on me reconnaisse le statut de victime", a-t-il dit, en regrettant par ailleurs que les actes subis n'aient "pas été considérés" comme des viols, ce qui aurait entraîné un procès aux assises.

Interrogé sur sa foi aujourd'hui, il a répondu être "resté croyant, avec beaucoup de recul par rapport à l'institution. Je ne reconnais plus d'autorité à l'Église".

Le procès devrait s'achever dans la nuit après les réquisitions et les plaidoiries.

Publié le 17/06/2019 10:23