En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

02.

Emmanuel Macron osera-t-il annoncer l’obligation du port du masque dans les lieux publics ?

03.

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

04.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

05.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

06.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

07.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

06.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Tax-free
83 millionaires réclament plus de taxes pour lutter contre la crise du coronavirus
il y a 34 min 49 sec
décryptage > International
Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

De sommets en sommets : un même constat d’indéniables résultats opérationnels mais inachevés et perturbés par l’absence de cohésion politique

il y a 2 heures 21 min
décryptage > Culture
Disraeli Scanner

La vérité nous rendra la liberté

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Politique
La menace droite

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Politique
La voie du nord

Cette autre France qu’entend incarner Xavier Bertrand pour ne pas se laisser asphyxier par Emmanuel Macron

il y a 4 heures 23 min
light > Religion
Religion
Transformation de Sainte-Sophie : le pape François se dit "très affligé"
il y a 13 heures 30 min
pépite vidéo > Culture
Indignation sur les réseaux sociaux
Relâchement ? : des milliers de personnes réunies pour le concert du DJ The Avener à Nice
il y a 14 heures 45 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

il y a 22 heures 17 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Covid-19 : la société française face au confinement

il y a 23 heures 21 min
décryptage > Culture
Il faut que tout change pour que tout change

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

il y a 23 heures 53 min
pépite vidéo > Europe
Sur le fil du rasoir
Pologne : Le conservateur Andrzej Duda réélu président de justesse
il y a 1 heure 25 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La seule chose à relocaliser d’urgence ? C’est une intelligence de la proximité

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Consommation
"Végécovid"

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

il y a 3 heures 4 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Emmanuel Macron osera-t-il annoncer l’obligation du port du masque dans les lieux publics ?

il y a 4 heures 6 min
décryptage > Politique
Pour une meilleure action publique

Plan de relance : ces erreurs de la stratégie gouvernementale qui risquent de nous coûter cher

il y a 4 heures 34 min
pépites > France
Sentiment d'abandon
Carlos Ghosn critique l’attitude de la France et estime avoir été "abandonné"
il y a 13 heures 58 min
pépite vidéo > Santé
Geste symbolique
Coronavirus : Donald Trump porte un masque en public pour la première fois
il y a 15 heures 14 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : la démocratie à l’épreuve du coronavirus

il y a 23 heures 4 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Crise du coronavirus aux Etats-Unis : une mise à l’épreuve des valeurs fondamentales de la société américaine

il y a 23 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Bernard Plessy : "Travaux et jours dans la Grèce antique" (éditions Paradigme), grandeur du "petit peuple"

il y a 1 jour 24 min
Lyon, 23 mai 2019 (AFP) - Le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon a multiplié jeudi soir les attaques contre Marine Le Pen et appelé les électeurs "fâchés" du Rassemblement national - "gilets jaunes" en tête - à "ne pas jouer contre eux-mêmes".

"Pour nous, cela reste un objectif de rallier à nous ces gens à qui on dit: +Bien-sûr vous êtes fâchés, mais ne faites pas les fachos parce que vous jouez contre vous-mêmes+", a-t-il lancé lors d'un meeting pour les européennes près de Lyon, reprenant son antienne de campagne "fâchés mais pas fachos".

Selon lui, la présidente du Rassemblement national n'est présente ni sur les thèmes écologiques, ni sur le social, notamment à l'Assemblée.

"Elle n'est pas là quand on vote pour l'interdiction du glyphosate (...) et elle a voté contre l'amendement qui voulait interdire l'épandage de glyphosate à moins de 200 mètres des zones habitées", a relevé le leader de la France insoumise, accusant aussi Marine Le Pen d'être favorable à "des négociations sur l'allongement du temps de travail au niveau des branches professionnelles".

Devant 800 partisans massés dans une salle comble de la municipalité socialiste de Villeurbanne (Rhône), dont une poignée de "gilets jaunes", il a exhorté ces derniers à ne pas voter RN et éviter ainsi de "jouer contre eux-mêmes".

"Sur les ronds-points, vous demandez la démocratie et d'intervenir de manière régulière dans la politique tout en assurant la stabilité des institutions, sous la forme du RIC", mais Marine Le Pen "a voté contre notre proposition de référendum révocatoire" il y a quelques mois, a accusé M. Mélenchon.

"Elle trouve que ça lui va très bien les institutions de la Ve république. La monarchie présidentielle lui va comme un gant. On comprend, compte-tenu de son projet politique", a-t-il insisté.

Dernière ligne droite de campagne oblige, l'épineux cas d'Andréa Kotarac, élu régional du cru, exclu après avoir déclaré son soutien au RN pour les élections européennes, n'a pas été évoqué par Jean-Luc Mélenchon.

Devant un public tout acquis, il s'est plutôt efforcé de galvaniser les troupes et de dénoncer le "faux duel" annoncé par les sondages entre le RN et la République en marche, jugeant le président Emmanuel Macron "transparent" face à l'UE et aux lobbies.

"Macron n'existe pas, vous croyez qu'il est là, mais c'est un hologramme singulier du collectif de l'Union européenne. Il décline les ordres de l'UE (...) il est devenu transparent à force de parler", a tancé le leader de LFI, en profitant pour fustiger encore une fois l'"opération de communication" du Conseil de défense écologique (CDE) créé par le gouvernement.

"Donnez lui la leçon. Punissez le dimanche!", a-t-il réclamé, avant d'appeler ses partisans à garder "une ambition +énormissime+, comme quand on a commencé ensemble et qu'on était quatre pelés et un tondu à croire à notre affaire". Un dernier élan salué par les applaudissements et vivats de l'assistance.

Publié le 24/05/2019 01:39