Rennes, 22 mai 2019 (AFP) - La présidente du réseau d'écoles Diwan, qui proposent un enseignement bilingue breton-français, a déclaré mercredi "ne pas comprendre" les propos du ministre de l'Éducation nationale sur l'enseignement immersif, dont il a semblé remettre en cause les bénéfices.

Lors d'un débat organisé le 16 mai au Sénat dans le cadre du projet de loi "pour une école de la confiance", adopté mardi en première lecture par le Sénat, le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a estimé qu'il y avait eu "un saut du raisonnement" dans les débats dans la mesure où "par la défense du bilinguisme on arrive à l'immersif", qu'il qualifie d'"unilinguisme", prenant l'exemple des maternelles immersives où les enfants ne parlent "que la langue régionale".

"D'un point de vue pédagogique il y aurait beaucoup à discuter autour de cela, puisqu'on pourrait arriver à dire que cognitivement ce n'est pas si bon que cela a fortiori si l'enfant est mis dans la situation d'ignorer la langue française", a-t-il estimé, ajoutant que "sur le plan pédagogique il y a une véritable question sur l'immersion".

Interrogée par l'AFP, la présidente du réseau Diwan Stéphanie Stoll a indiqué ne "pas comprendre" ces propos.

"L'immersion permet de mener au bilinguisme, en maternelle, en primaire et dans le secondaire. M. Blanquer sait bien que nos écoles sont sous contrat et respectent toutes les règles de l'Éducation nationale. Les enfants qui sont dans une école Diwan savent le français, étudient le français en langue française au même titre que les enfants qui sont dans une école monolingue, le programme est rigoureusement le même et la seule différence c'est que les autres enseignements sont en breton", a-t-elle indiqué.

Le sénateur EELV de Loire-Atlantique Ronan Dantec, qui a présenté un amendement sur la reconnaissance de l'immersion comme méthode pédagogique, a lui qualifié ces propos d'"étonnants" et de "non soutien à l'enseignement immersif".

"On est dans un environnement totalement francophone. Pour acquérir le bilinguisme, qui pédagogiquement est une chance, il faut que l'enfant soit dans un système immersif, en breton ou dans une autre langue", a-t-il estimé, déplorant que la loi "n'assume pas totalement que l'Éducation nationale soit un acteur clé de la préservation des langues régionales avec une vraie stratégie assumée".

Dans un communiqué, l'Union démocratique bretonne (gauche autonomiste) a rappelé que depuis 1997 "les élèves de terminale du lycée Diwan de Carhaix obtiennent parmi les meilleurs résultats au bac en Bretagne et même en France". "Par ses propos, M. Blanquer marche dans les pas des pires nationalistes français, qu'il prétend par ailleurs combattre au côté de M. Macron au nom du +progressisme+", ajoute l'UDB.

Créées en 1977, les écoles Diwan sont des écoles associatives majoritairement privées sous contrat, laïques et gratuites. Elles proposent un enseignement bilingue breton-français. Fondé sur l'enseignement "immersif" du breton, le projet pédagogique de Diwan ("germer", NDLR) n'introduit le français dans l'enseignement qu'à partir du CE1.

Publié le 22/05/2019 03:06
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
02.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
03.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Arabie saoudite : mais pourquoi la France ferme-t-elle les yeux sur la condamnation à mort d’un jeune militant arrêté à 13 ans pour une manifestation à vélo ?
06.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
07.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
01.
L'incroyable morgue de classe des élites françaises
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2