Paris, 20 mai 2019 (AFP) - Pour la dernière ligne droite avant les élections européennes de dimanche, Emmanuel Macron a choisi les quotidiens régionaux pour plaider en faveur de l'Europe et de son projet européen, a indiqué l'Élysée.

Les journalistes de huit ou neuf groupes de la presse régionale sont conviés à l'Elysée pour une interview qui marque une nouvelle implication du chef de l'Etat, dont le parti LREM est au coude-à-coude, voire derrière le Rassemblement national dans les derniers sondages.

L'Elysée a fait savoir que les propos du président devraient être relus avant publication, ont indiqué à l'AFP plusieurs journaux. "Comme toujours, ce sera relu par l'Elysée mais généralement ils modifient très peu", a précisé l'un d'eux.

En signe de protestation, La Voix du Nord a décidé de boycotter l'invitation. "Il s'agit d'une formule qui n'est pas en phase avec nos pratiques. On ne permet pas ces pratiques de relecture", a déclaré à l'AFP Gabriel d'Harcourt, directeur de la publication.

Interrogé, l'Elysée a refusé de s'exprimer sur cette relecture, qu'exigent également systématiquement les ministères et Matignon pour les interviews ministérielles. Seul l'entretien du chef de l'Etat avec cinq éditorialistes et journalistes fin janvier y avait échappé.

Les journalistes des groupes de presse ayant accepté cette règle viendront lundi après-midi à l'Elysée réaliser cette interview qui devrait paraître dès lundi soir sur leur site internet et mardi matin dans les versions papier.

Sans appeler directement à voter pour les Marcheurs, Emmanuel Macron, qui veut mettre tout son poids dans la balance, souhaite mobiliser l'électorat en "rappelant les apports concrets de l'Europe pour les citoyens, notamment français", a expliqué son entourage.

"Car si aujourd'hui une grande partie de la population ne se sent pas concernée par l'Europe, c'est qu'ils ne voient pas ce que l'Europe leur apporte. Il veut rappeler ce qu'elle leur apporte en matière sociale, environnementale, de sécurité, économique, de lutte contre le terrorisme".

Il devrait aussi de nouveau mettre en garde contre le risque d'une "déconstruction du projet européen" qui n'aurait "rien d'anodin" pour les Français. "Sans l'Europe, si nous étions seuls face à la Chine et aux Etats-Unis, peut-être n'aurions nous plus notre modèle social", ajoute l'Elysée.

C'est la première fois que le chef de l'Etat opte pour une telle interview multiple avec la presse régionale, qui a été organisée en concertation avec le Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR), précise la présidence.

Le SPQR regroupe la cinquantaine de quotidiens régionaux français - des titres comme Ouest-France, Sud-Ouest, La Voix du Nord, Le Parisien, Le Dauphiné Libéré, Le Télégramme ou Le Progrès - qui appartiennent à une dizaine de groupes de presse.

Parallèlement, le chef de l'Etat va encore recevoir cette semaine des dirigeants européens pour continuer à rassembler "l'arc progressiste" qu'il veut constituer pour soutenir ses projets de réformes de l'UE. Ce lundi, il reçoit le président du Conseil européen Donald Tusk puis dîne avec le Premier ministre portugais Antonio Costa.

Publié le 20/05/2019 01:31
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
03.
L’arrestation d'un journaliste qui montre que Poutine contrôle beaucoup moins la Russie et ses services de renseignement qu’on l’imagine depuis l’étranger
04.
Loi Alimentation : sans surprise, les effets pervers s'accumulent
05.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
06.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
07.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Emmanuelle Mignon, proche de Nicolas Sarkozy, qualifie Emmanuel Macron de "meilleur président de droite qu'on ait eu depuis un certain temps"
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer