En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

02.

Emmanuel Macron osera-t-il annoncer l’obligation du port du masque dans les lieux publics ?

03.

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

04.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

05.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

06.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

07.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

06.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Tax-free
83 millionaires réclament plus de taxes pour lutter contre la crise du coronavirus
il y a 1 heure 5 min
décryptage > International
Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

De sommets en sommets : un même constat d’indéniables résultats opérationnels mais inachevés et perturbés par l’absence de cohésion politique

il y a 2 heures 51 min
décryptage > Culture
Disraeli Scanner

La vérité nous rendra la liberté

il y a 3 heures 19 min
décryptage > Politique
La menace droite

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

il y a 4 heures 11 min
décryptage > Politique
La voie du nord

Cette autre France qu’entend incarner Xavier Bertrand pour ne pas se laisser asphyxier par Emmanuel Macron

il y a 4 heures 54 min
light > Religion
Religion
Transformation de Sainte-Sophie : le pape François se dit "très affligé"
il y a 14 heures 1 min
pépite vidéo > Culture
Indignation sur les réseaux sociaux
Relâchement ? : des milliers de personnes réunies pour le concert du DJ The Avener à Nice
il y a 15 heures 16 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

il y a 22 heures 47 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Covid-19 : la société française face au confinement

il y a 23 heures 51 min
décryptage > Culture
Il faut que tout change pour que tout change

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

il y a 1 jour 24 min
pépite vidéo > Europe
Sur le fil du rasoir
Pologne : Le conservateur Andrzej Duda réélu président de justesse
il y a 1 heure 56 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La seule chose à relocaliser d’urgence ? C’est une intelligence de la proximité

il y a 3 heures 3 min
décryptage > Consommation
"Végécovid"

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

il y a 3 heures 35 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Emmanuel Macron osera-t-il annoncer l’obligation du port du masque dans les lieux publics ?

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Politique
Pour une meilleure action publique

Plan de relance : ces erreurs de la stratégie gouvernementale qui risquent de nous coûter cher

il y a 5 heures 4 min
pépites > France
Sentiment d'abandon
Carlos Ghosn critique l’attitude de la France et estime avoir été "abandonné"
il y a 14 heures 29 min
pépite vidéo > Santé
Geste symbolique
Coronavirus : Donald Trump porte un masque en public pour la première fois
il y a 15 heures 44 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : la démocratie à l’épreuve du coronavirus

il y a 23 heures 35 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Crise du coronavirus aux Etats-Unis : une mise à l’épreuve des valeurs fondamentales de la société américaine

il y a 1 jour 7 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Bernard Plessy : "Travaux et jours dans la Grèce antique" (éditions Paradigme), grandeur du "petit peuple"

il y a 1 jour 55 min
Paris, 20 mai 2019 (AFP) - Le parquet national financier (PNF) demande un procès en France contre l'ex-patron de l'athlétisme mondial (IAAF) le Sénégalais Lamine Diack et son fils Papa Massata Diack, soupçonnés d'être impliqués dans un système de corruption pour couvrir des cas de dopage d'athlètes russes, a appris lundi l'AFP de sources concordantes.

Si le juge d'instruction anticorruption Renaud Van Ruymbeke suit les réquisitions du parquet, Lamine Diack, ancien président influent de la fédération internationale d'athlétisme (1999-2015), âgé de 85 ans, devrait répondre notamment de "corruption active et passive" et "blanchiment en bande organisée", lors d'un procès à Paris.

Dans son réquisitoire signé jeudi et dont a eu connaissance l'AFP, le PNF souhaite le voir jugé au tribunal correctionnel au côté de cinq autres personnes, dont son fils et ex-puissant conseiller marketing à l'IAAF, Papa Massata Diack.

Depuis Dakar où il est installé, il n'a jamais répondu aux sollicitations de la justice française, qui a lancé un mandat d'arrêt contre lui. Il est soupçonné de "blanchiment en bande organisée", "corruption active" et "complicité de corruption passive".

Ouverte en novembre 2015 par le PNF, après un signalement de l'agence mondiale antidopage, cette enquête aux ramifications internationales a mis au jour un pacte de corruption présumée: en échange de l'indulgence des services antidopage de l'IAAF, Lamine Diack aurait obtenu des fonds russes pour des campagnes politiques au Sénégal. Le pacte aurait aussi permis de faciliter des négociations avec des sponsors et des diffuseurs russes, avant les Mondiaux d'athlétisme à Moscou en 2013.

Lamine Diack est également soupçonné d'"abus de confiance" pour avoir permis, "du fait de ses fonctions", à son fils "de s'approprier des recettes de l'IAAF provenant de sponsors", selon le réquisitoire.

Le ministère public vise aussi l'ancien conseiller de Lamine Diack, Habib Cissé, et l'ancien chef antidopage de l'IAAF Gabriel Dollé, tous deux soupçonnés de "corruption passive". Ce dernier a reconnu les faits et demandé une procédure de plaider-coupable.

Le parquet demande enfin un procès contre Valentin Balakhnichev, ex-président de la Fédération russe d'athlétisme (ARAF) et ancien trésorier de l'IAAF, et Alexeï Melnikov, qui fut l'entraîneur en chef des courses de fond à l'ARAF. Tous deux sont réclamés par la justice française, le premier pour corruption passive et active, ainsi que blanchiment aggravé, et le second pour corruption passive.

La justice française, compétente parce que des fonds ont pu être blanchis sur son territoire, avait été saisie par l'Agence mondiale antidopage (AMA) en 2015. L'année suivante, une enquête commandée par l'AMA a révélé un système de dopage institutionnel en Russie, allant au-delà de l'athlétisme.

Publié le 20/05/2019 12:50