Kaboul, 8 mai 2019 (AFP) - Une forte explosion a secoué mercredi en fin de matinée le centre de Kaboul où des échanges de tirs étaient en cours, ont indiqué les autorités afghanes faisant état d'au moins neuf blessés.

"Je confirme une explosion dans le quartier Shar-e-Naw", au centre de Kaboul, a indiqué peu avant midi (07H30 GMT) le porte-parole de la police à Kaboul, Ferdaws Framurz, sans plus de précision, alors que des journalistes de l'AFP ont constaté de la fumée s'élever dans le ciel de la capitale afghane.

"Au moins neuf blessés ont été transportés à l'hôpital de Kaboul", a indiqué dans un communiqué le porte-parole du ministère de la Santé, Wahidullah Mayar.

Selon Nastrat Rahimi, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, l'explosion est survenue contre les bâtiments de l'ONG Counterpart international qui jouxte les bureaux du Procureur général, précisant que des échanges de tirs sont en cours.

"Des agresseurs sont entrés dans le complexe de l'ONG. La police a encerclé la zone et les opérations se poursuivent", a-t-il ajouté.

"J'étais dans mon bureau quand j'ai entendu une grosse détonation, toutes nos fenêtres se sont brisées", a témoigné auprès de l'AFP Akbar Khan Sahadat, un procureur qui se trouvait dans ses bureaux au moment de l'explosion.

"Nous sommes sortis en courant de l'immeuble et j'ai entendu des tirs d'armes à feu et des explosions de grenades à proximité", a-t-il ajouté.

"Nous étions à l'intérieur du bâtiment lorsqu'un grand bruit s'est produit et par la fenêtre j'ai vu un incendie dans un bâtiment adjacent", a indiqué à l'AFP Zarmina, une femme de ménage du bureau du procureur général, affirmant que l'explosion n'a pas visé le bâtiment où elle se trouvait.

Cette explosion dans la capitale afghane survient alors que les Etats-Unis et les talibans mènent depuis mercredi des pourparlers de paix à Doha que les deux parties semblent buter sur la question centrale du calendrier de retrait des forces américaines.

Le président Ashraf Ghani, dont le gouvernement est tenu à l'écart de ces discussions bilatérales, avait appelé la semaine dernière les talibans à un cessez-le-feu pour le premier jour du ramadan, lors d'un discours à l'issue de la "loya jirga", vaste assemblée qui avait rassemblé des milliers de hauts dignitaires afghans à Kaboul.

Il a renouvelé cet appel lundi dans un message vidéo à l'occasion de l'ouverture du ramadan.

Publié le 08/05/2019 10:32
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
03.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Pourquoi l’envolée des cours de l’or en dit beaucoup plus sur le défaut de culture économique des marchés que sur l’état de l’économie mondiale
06.
Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?
07.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier