Toulouse, 20 avr 2019 (AFP) - Plusieurs milliers de "gilets jaunes", selon la préfecture, étaient une nouvelle fois au rendez-vous samedi dans le centre de Toulouse, théâtre en fin d'après-midi d'échauffourées entre manifestants et forces de l'ordre.

Deux journalistes ont par ailleurs été blessés par "une grenade de désencerclement", selon leur témoignage ou celui de leur employeur.

Dans un communiqué, la préfecture de Haute-Garonne a dénombré deux blessés "en urgence relative" en début de soirée, mais il était impossible de vérifier s'il s'agissait des deux journalistes.

Elle a fait également état de 17 interpellations, notamment pour des jets de projectiles, violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique ou outrages.

"Touché par une grenade de désencerclement envoyée en cloche", a twitté Kevin Figuier, photographe et rédacteur indépendant de 27 ans. "J'ai vu la grenade dans les airs et heureusement je me suis tourné sinon je l'aurais reçu en pleine figure", a-t-il dit à l'AFP, indiquant qu'il allait saisir l'IGPN. Il a une plaie au mollet droit et un hématome au dos.

Frédéric Scheiber, journaliste pour Actu Toulouse, a également été blessé. "Notre journaliste (..) a été blessé au genou par une grenade de désencerclement puis délibérément visé par les gaz lacrymo des forces de l'ordre", a twitté le rédacteur en chef du journal, Pascal Pallas, photo à l'appui.

Pour cet acte 23, le cortège s'était élancé à 14H00 de la place Jean-Jaurès, précédé par des dizaines de motards en gilet jaune klaxonnant en fanfare.

Au cri de "On est là même si Macron ne veut pas" et sans parcours défini, les manifestants ont circulé plusieurs heures dans les rues du centre de Toulouse, évitant la place du Capitole, qui leur était interdite de 10H00 à 21H00 par un décret préfectoral.

"J'ai la trouille mais ça ne va pas m'arrêter de venir", assure Claudine Sarradet. Cette retraitée de l'Education nationale qui a participé à presque toutes les manifestations depuis le 17 novembre espère "être surprise" par les annonces d'Emmanuel Macron jeudi, même si elle n'y croit "pas beaucoup".

"On dégaine des millions pour des pierres, mais rien pour les gens, ça me met très très en colère", dit Mme Sarradet en référence aux dons, essentiellement privés, pour la reconstruction de Notre-Dame.

"Notre Dame v/s Notre Drame" ou encore "Relogez Quasimodo et les SDF avec", pouvait-on lire sur des affiches placardées en ville par les manifestants.

La tension est montée en fin d'après-midi, peu avant 17H00, près du Monument aux morts.

Les manifestants se sont heurtés à des barrages des forces de l'ordre qui ont avancé pour les cantonner, tirant gaz lacrymogènes, grenades assourdissantes et se servant du canon à eau.

De nombreux manifestants et passants ont été pris de malaises face à l'importante quantité de gaz lacrymogènes utilisés, a constaté une journaliste de l'AFP.

Toulouse est l'une des places fortes du mouvement des "gilets jaunes" depuis son lancement le 17 novembre. Un record national de mobilisation y avait été enregistré à la mi-janvier, avec 10.000 manifestants recensés par la préfecture.

Publié le 20/04/2019 10:11
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Une femme et son bébé percutés par une trottinette électrique à Paris
06.
Les vraies raisons pour lesquelles Bruno Le Maire estime que « l’euro n’a jamais été aussi menacé »
07.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
01.
Sarkozy : le déclic ?
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte