Paris, 15 avr 2019 (AFP) - La cathédrale de Notre-Dame de Paris, très gravement endommagée par un incendie, "nous la rebâtirons", a affirmé lundi soir Emmanuel Macron, jugeant que "le pire a été évité, même si la bataille n'est pas encore totalement gagnée".

"Nous rebâtirons Notre-Dame parce que c'est ce que les Français attendent, parce que c'est ce que notre histoire mérite, parce que c'est notre destin profond", a-t-il insisté, dans une déclaration sur le parvis de l'église sinistrée.

Le chef de l'Etat a adressé "une pensée pour l'ensemble de nos compatriotes", parce que Notre-Dame de Paris "c'est notre histoire, notre littérature, notre imaginaire, le lieu où nous avons vécu tous nos grands moments".

Entouré du Premier ministre Edouard Philippe, de la maire de Paris Anne Hidalgo, du président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand et de l'archevêque de Paris Michel Aupetit, Emmanuel Macron a voulu avoir "un mot d'espérance" malgré un "terrible drame".

"Cette espérance, c'est la fierté que nous devons avoir. Fierté de tous ceux qui se sont battus pour que le pire n'advienne pas. Fierté parce que cette cathédrale, il y a plus de 800 ans, nous avons su l'édifier et à travers les siècles la faire grandir et l'améliorer", a-t-il lancé.

"Alors je vous le dis très solennellement ce soir: cette cathédrale nous la rebâtirons, tous ensemble", a poursuivi le chef de l'Etat, confirmant le lancement d'une souscription nationale à partir de mardi.

Le président de la République a également adressé aux sapeurs pompiers de Paris "les remerciements de la nation toute entière", pour "un courage extrême, un grand professionnalisme et beaucoup de détermination de la part de leurs chefs".

"Le pire a été évité, même si la bataille n'est pas encore totalement gagnée", a-t-il dit. Le chef de l'Etat a également fait part de ses "pensées" aux catholiques et aux Parisiens.

A cause de l'incendie, Emmanuel Macron a annulé son allocution prévue à 20H00 ce lundi soir, où il devait annoncer ses décisions au terme du grand débat et de la crise des "gilets jaunes". La date de sa nouvelle intervention n'est pas encore fixée, a fait savoir son entourage.

Publié le 16/04/2019 12:14
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
05.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
06.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
07.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?