La Valette, 13 avr 2019 (AFP) - Les migrants bloqués depuis 10 jours sur le navire de l'ONG allemande Sea-Eye vont débarquer à Malte après un accord pour les répartir entre l'Allemagne, la France, le Portugal et le Luxembourg, a annoncé samedi le Premier ministre Maltais, Joseph Muscat.

"Aucun ne restera à Malte, qui ne peut pas porter ce fardeau tout seul", a précisé M. Muscat sur Twitter.

Les 64 migrants, parmi lesquels 12 femmes et deux enfants de 1 et 6 ans, avaient été secourus le 3 avril alors qu'ils se trouvaient sur une embarcation de fortune au large de la Libye.

Le navire de Sea-Eye, baptisé Alan Kurdi en mémoire du petit Syrien retrouvé noyé sur une plage turque, s'est porté à leur secours.

Il a d'abord fait route vers l'île italienne de Lampedusa, mais le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini (extrême droite), a estimé que c'était à Berlin de prendre en charge ces migrants secourus par une ONG allemande sur un navire battant pavillon allemand.

Un accord avait été trouvé pour faire descendre les deux enfants et leurs mères, mais ces dernières ont refusé d'être séparées des pères.

Le navire a ensuite mis le cap sur Malte et a navigué autour du petit pays méditerranéen pendant plusieurs jours au cours desquels deux des femmes, dont une enceinte, ont été évacuées vers La Valette pour raisons médicales.

Vendredi soir, c'est l'un des mécaniciens du bateau qui a dû aussi bénéficier d'une évacuation médicale.

L'errance de ce navire humanitaire est un énième épisode de la crise diplomatique autour de l'accueil des migrants ouverte l'été dernier, lorsque Matteo Salvini a fermé les ports italiens aux bateaux d'ONG, forçant les autres pays européens à s'entendre sur une répartition au coup par coup.

"Encore une fois, le plus petit Etat membre de l'Union européenne a subi une pression inutile en étant chargé de résoudre une affaire qui n'était pas de sa responsabilité", a dénoncé le gouvernement maltais dans un communiqué.

Publié le 13/04/2019 10:54
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
05.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
06.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
07.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?