N'Djamena, 12 avr 2019 (AFP) - Le congrès d'un des principaux partis d'opposition du Tchad qui devait se tenir vendredi dans le centre du pays n'a pas été autorisé par mesure "de sécurité" et un opposant de Guinée équatoriale venu y assister a été arrêté, ont indiqué les autorités.

"J'ai demandé de déférer le congrès à une autre date pour des mesures de sécurité", a déclaré à l'AFP le gouverneur de la province du Guera, Mahamat Ali Hassabalah, soulignant ne pas avoir "interdit" le congrès de l'Union nationale pour la démocratie et le renouveau (UNDR).

"J'ai reçu une fiche des services de sécurité qui recommande le report de la tenue de congrès, de rassemblements" ou autres réunions politiques, a-t-il ajouté, indiquant ne pas avoir été saisi "ni par mon ministère de tutelle, ni par l'UNDR de la tenue de ce congrès".

"Il s'agit tout simplement d'une machination orchestrée contre nous par le Mouvement patriotique du salut (MPS, au pouvoir) dans le but d'empêcher la tenue du congrès à Mongo", chef-lieu du Guera, a réagi à l'AFP Saleh Kebzabo, président de l'UNDR.

"Ce matin, le gouverneur nous a fait part de la situation du Soudan qui amène à plus de vigilance. L'Etat tchadien n'est pas en mesure de maitriser la situation sécuritaire du Guera, donc du pays", a affirmé M. Kebzabo.

M. Kebzabo a par ailleurs annoncé àl'AFP qu'un opposant de Guinée équatoriale, dirigeant d'un des principaux partis d'opposition de ce pays, avait été arrêté jeudi à Mongo alors qu'il venait assister au congrès.

Andres Essono Ondo Okogo, secrétaire général du parti Convergence pour la démocratie sociale (CPDS), "est effectivement détenu par les renseignements généraux" tchadiens à N'Djamena, a confirmé le porte-parole de la police, Paul Manga, affirmant ne pas connaître les raisons de son arrestation.

Premier opposant au président Idriss Déby Itno après être arrivé deuxième à l'élection présidentielle de 2016, Saleh Kebzabo avait surpris la classe politique tchadienne en acceptant de le rencontrer mi-2018.

Des élections législatives et locales doivent être organisées au Tchad, après avoir été reportées à plusieurs reprises depuis 2015, mais aucune date n'a été encore avancée.

La commission électorale (Céni) qui doit les organiser est au centre de nombreuses polémiques depuis plusieurs mois, l'opposition en ayant récusé la composition jugée "partiale".

Alors qu'on s'attendait à N'Djamena à un nouveau décret modifiant la composition de la Céni, tous ses membres ont prêté serment début avril, entérinant de fait sa composition.

Publié le 12/04/2019 05:07
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
05.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
06.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
07.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?