Paris, 21 mars 2019 (AFP) - Le Centre national de la musique (CNM), qui sera lancé en 2020, permettra au ministère de la Culture d'avoir une "vision 360 degrés" sur le secteur et de mieux répartir les fonds publics, a annoncé jeudi Franck Riester.

Le ministre de la Culture a affirmé que le CNM sera "un dispositif d'aide à la création" à l'instar du CNC pour le cinéma. Un comité, présidé par l'inspectrice générale des affaires culturelles, Catherine Ruggeri, a été créé pour préparer la mise en oeuvre de ce projet.

Cet "outil va avoir une vision à 360 degrés sur le secteur et aura pour mission l'observation du marché et le pilotage des outils publics pour la musique", a affirmé M. Riester à des journalistes.

La "phase d'amorçage" pour la création du CNM devrait avoir lieu fin avril, début mai, lorsque sera examinée une proposition de loi que devra déposer le député Pascal Bois (LREM).

Pour une "meilleure coordination", le nouveau centre regroupera des structures déjà existantes: le CNV (Centre national de la chanson, des variétés et du jazz), l'Irma (centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles) et le FCM (Fonds pour la création musicale). Il pourrait également permettre l'intégration du Bureau Export, chargé du développement des artistes français à l'international.

"Cet éclatement des structures ne permet pas actuellement d'avoir un vrai pilotage des moyens publics", a argué M. Riester, faisant référence à des débats avec la Commission des finances sur l'utilisation, par exemple, du crédit d'impôt en faveur de la création musique.

En 2017, les députés ont prolongé jusqu'au 31 décembre 2021, "le crédit d'impôt phonographique" qui a pour objectif de soutenir la création et la diversité musicale.

"En matière d'observation (du marché de la musique), on n'est pas du tout à la hauteur, on n'y voit pas clair", a ajouté le ministre.

Il a rappelé qu'au cours des 15 dernières années, l'industrie du disque a connu "une crise de grande ampleur, notamment du fait du piratage de masse, avec une baisse de son chiffre d'affaires de l'ordre de 60% entre 2002 et 2015".

"La position désormais dominante des plateformes peut engendrer des phénomènes de concentration et porter atteinte à la diversité culturelle", a également prévenu le ministre.

Le CNM, qui n'est pas pour le moment doté d'un lieu physique, bénéficie d'une enveloppe de 5 millions d'euros en vue des préparatifs pour son lancement, prévu en janvier prochain.

Publié le 21/03/2019 08:11
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

02.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

03.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

04.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

05.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

06.

Psychogénéalogie : comment les générations familiales qui nous précèdent laissent leur empreinte sur notre identité

07.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?