Paris, 21 mars 2019 (AFP) - Le Centre national de la musique (CNM), qui sera lancé en 2020, permettra au ministère de la Culture d'avoir une "vision 360 degrés" sur le secteur et de mieux répartir les fonds publics, a annoncé jeudi Franck Riester.

Le ministre de la Culture a affirmé que le CNM sera "un dispositif d'aide à la création" à l'instar du CNC pour le cinéma. Un comité, présidé par l'inspectrice générale des affaires culturelles, Catherine Ruggeri, a été créé pour préparer la mise en oeuvre de ce projet.

Cet "outil va avoir une vision à 360 degrés sur le secteur et aura pour mission l'observation du marché et le pilotage des outils publics pour la musique", a affirmé M. Riester à des journalistes.

La "phase d'amorçage" pour la création du CNM devrait avoir lieu fin avril, début mai, lorsque sera examinée une proposition de loi que devra déposer le député Pascal Bois (LREM).

Pour une "meilleure coordination", le nouveau centre regroupera des structures déjà existantes: le CNV (Centre national de la chanson, des variétés et du jazz), l'Irma (centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles) et le FCM (Fonds pour la création musicale). Il pourrait également permettre l'intégration du Bureau Export, chargé du développement des artistes français à l'international.

"Cet éclatement des structures ne permet pas actuellement d'avoir un vrai pilotage des moyens publics", a argué M. Riester, faisant référence à des débats avec la Commission des finances sur l'utilisation, par exemple, du crédit d'impôt en faveur de la création musique.

En 2017, les députés ont prolongé jusqu'au 31 décembre 2021, "le crédit d'impôt phonographique" qui a pour objectif de soutenir la création et la diversité musicale.

"En matière d'observation (du marché de la musique), on n'est pas du tout à la hauteur, on n'y voit pas clair", a ajouté le ministre.

Il a rappelé qu'au cours des 15 dernières années, l'industrie du disque a connu "une crise de grande ampleur, notamment du fait du piratage de masse, avec une baisse de son chiffre d'affaires de l'ordre de 60% entre 2002 et 2015".

"La position désormais dominante des plateformes peut engendrer des phénomènes de concentration et porter atteinte à la diversité culturelle", a également prévenu le ministre.

Le CNM, qui n'est pas pour le moment doté d'un lieu physique, bénéficie d'une enveloppe de 5 millions d'euros en vue des préparatifs pour son lancement, prévu en janvier prochain.

Publié le 21/03/2019 08:11
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
La vraie raison qui pousse Apple à multiplier le nombre d’Iphones qu’ils veulent lancer chaque année
02.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
03.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
06.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
07.
Les princes William et Harry n’auraient jamais dû s’appeler ainsi
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?