Caracas, 16 mars 2019 (AFP) - Un journaliste polonais, Tomasz Surdel, relayé par une organisation locale de défense de la presse, a accusé vendredi la police vénézuélienne de l'avoir passé à tabac dans un quartier de Caracas.

Selon le Syndicat national des travailleurs de la presse (SNTP), le journaliste a été intercepté et "battu par les Forces d'action spéciales de la police nationale dans la nuit de jeudi alors qu'il circulait dans Bello Monte", un quartier de la classe moyenne.

Le SNTP a montré des images du visage tuméfié et ensanglanté de Tomasz Surdel, les joues, les pommettes et les lèvres enflées.

Le journaliste, correspondant du quotidien polonais Gazeta Wyborcza, est installé à Caracas depuis deux mois.

Dans une vidéo diffusée par le SNTP, Tomasz Surdel raconte que six policiers armés, le visage masqué, l'ont abordé et contraint à s'arrêter: "A peine étais-je descendu de la voiture, qu'ils m'ont recouvert la tête d'une capuche et ont commencé à me frapper, ils ne m'ont rien demandé (...). Quand ils ont retiré la capuche, il y avait un pistolet pointé sur moi".

"L'un d'eux a dit: tire-lui dessus. Un autre a appuyé sur la gâchette. Le pistolet n'était pas chargé. Tous se sont mis à rire", a poursuivi le journaliste.

"Tout ceci s'est déroulé dans l'exercice de ses fonctions", s'est indigné la Gazeta Wyborcza dans un éditorial, demandant au ministère des Affaires étrangères et à l'ambassade de Pologne au Venezuela de "réagir avec force".

- Journalistes arrêtés et expulsés -

"Ça s'est passé dans la rue. Après l'avoir battu, ils l'ont abandonné là", a affirmé à l'AFP le secrétaire général du SNTP, Marco Ruiz.

La tension est vive au Venezuela, en proie à une profonde crise économique et politique, avec la lutte entre le président Nicolas Maduro et le chef de l'Assemblée nationale dominée par l'opposition, Juan Guaido, qui s'est proclamé président par intérim, et a été reconnu par une cinquantaine de pays.

Après six jours de panne, le courant a été rétabli mardi dans le pays.

Les arrestations et expulsions de journalistes se sont multipliées récemment: le journaliste vénézuélien Luis Carlos Diaz a été arrêté plus de 24 heures et libéré mardi, accusé "d'incitation au crime"; un journaliste américain, Cody Weddle, arrêté et expulsé douze heures plus tard.

Fin février, Jorge Ramos, envoyé spécial des chaînes hispaniques américaines Univision et Telemundo, a été arrêté en pleine interview de Nicolas Maduro au palais présidentiel puis expulsé.

L'ONG Espacio Publico, de défense de la liberté d'expression, a enregistré une cinquantaine d'arrestations dans ce milieu depuis le début de l'année.

"Je ne vais pas cesser d'écrire sur le Venezuela", a affirmé Tomasz Surdel sur Twitter. Son journal n'a pas encore pris de décision concernant son maintien dans le pays.

Publié le 16/03/2019 01:51
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

06.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

07.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…