New York, 15 mars 2019 (AFP) - Plusieurs milliers de jeunes collégiens et lycéens new-yorkais ont défilé vendredi aux abords de Central Park pour accompagner la journée mondiale de mobilisation contre le changement climatique, réclamant des changements immédiats.

"Plus tard, ce sera trop tard", disait l'une des centaines de pancartes brandies par ces adolescents et pré-adolescents qui ont marché le long de l'avenue Central Park West avant de se rassembler devant le musée d'histoire naturelle.

"Let's Make the World Green Again" (rendons la terre verte de nouveau), disait un écriteau, en référence au "Make America Great Again", slogan de campagne de Donald Trump, qui conteste l'existence même du changement climatique.

Ce rassemblement conséquent dans de nombreuses villes du monde "nous donne l'impression d'avoir plus de poids", a expliqué Maya Mesh (17 ans), "en particulier pour nous jeunes générations qui ne sommes pas assez respectés par l'Etat."

"Je ne m'attendais pas" à voir autant de monde au rassemblement, a dit Emma, 16 ans, qui n'a pas souhaité donner son nom de famille.

"C'est du bon sens", a-t-elle dit. La terre "est notre maison. Pourquoi vouloir la détruire? Il n'y a pas d'autre endroit où aller."

Beaucoup parmi les jeunes interrogés ont dit avoir pris davantage conscience du problème ces dernières années, au point de vouloir agir.

"Nous devons continuer à nous battre si nous voulons que les choses bougent", a prévenu Lola Regard, 15 ans. "Il faudra en faire plusieurs", a-t-elle dit au sujet des grandes journées de mobilisation.

Certains de ces adolescents seront en âge de voter en 2020 et comptent bien faire du changement climatique un enjeu de campagne.

"J'espère vraiment que le changement arrive", a dit Emma.

De nombreux élus républicains affichent ouvertement leur climato-scepticisme, à l'image de leur président.

Côté démocrate, la nouvelle élue de la Chambre des représentants Alexandria Ocasio-Cortez a présenté, avec d'autres, un plan ambitieux pour lutter contre le changement climatique, le "Green New Deal", qui donne des orientations mais pas de détails, notamment sur le financement.

"Aujourd'hui, les jeunes Américains déclarent la fin de l'ère du climato-scepticisme", avait lancé Alexandria Villasenor, jeune fille de 13 ans qui est devenue l'égérie de ce combat aux Etats-Unis, lors d'un premier rassemblement devant le siège des Nations unies, vendredi matin.

"Je demande aux hommes politiques de réfléchir à ce qui se passera quand ils ne seront plus là", a dit Emma Rose, manifestante de 15 ans, "et aux enfants qui souffriront à cause de leurs décisions".

Publié le 15/03/2019 10:35
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

06.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

07.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…