Washington, 15 mars 2019 (AFP) - Les Etats-Unis, en accord avec l'Union européenne, l'Australie et le Canada, ont infligé vendredi de nouvelles sanctions contre des responsables russes pour "la poursuite de leur agression en Ukraine", selon un communiqué du Trésor américain.

Six responsables sont mis à l'index pour la saisie de navires ukrainiens dans le détroit de Kertch au large de la Crimée et pour leur soutien aux rebelles séparatistes de l'est de l'Ukraine.

Les sanctions gèlent les avoirs des personnes désignées et interdit de faire commerce avec eux.

"Depuis que la Russie a commencé sa campagne d'agression contre l'Ukraine" et l'occupation de la péninsule de Crimée, "nous avons, avec nos partenaires transatlantiques, montré notre ferme opposition aux agissements illégaux de la Russie, y compris son attaque dans le détroit de Kertch", a aussi déclaré le département d'Etat américain dans un communiqué.

"Nous appelons la Russie à rendre à l'Ukraine les vaisseaux saisis et les membres d'équipages détenus (...) et à respecter la souveraineté et l'intégrité du territoire de l'Ukraine", ajoute le département d'Etat.

Les sanctions visent notamment quatre responsables russes du service national des gardes-frontières et gardes-côtes, impliqués dans l'attaque de trois navires ukrainiens au large de la Crimée en novembre 2018, explique le Trésor.

Vingt-quatre marins ukrainiens "demeurent illégalement emprisonnés", ajoute l'administration américaine.

La Russie est aussi accusée de continuer "son occupation de la Crimée et le Kremlin a également soutenu des élections illégales tenues par des Ukrainiens séparatistes le 11 novembre 2018", ajoute le Trésor.

Les Etats-Unis ont ainsi également sanctionné deux Ukrainiens séparatistes impliqués dans l'organisation de cette élection, Aleksey Naydenko et Vladimir Vysotsky, qui sont aussi inscrits sur la liste noire gelant leurs biens éventuels aux Etats-Unis et interdisant à tout ressortissant américain de faire commerce avec eux.

Huit entreprises russes, dont six groupes de défense ayant des opérations en Crimée, sont également mises sur cette liste noire par Washington.

Deux chantiers navals, dont Zelenodolsk, le plus important constructeur de navires russe, sont désignés, ainsi qu'un fournisseur d'équipement hydroacoustique (Okeanpribor), un fabricant de moteurs diesel pour la marine russe (Zvezda) et un producteur de composants électroniques fournisseur de l'armée russe (Fiolent).

Publié le 15/03/2019 05:51
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
04.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
05.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
06.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
07.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis