Paris, 15 mars 2019 (AFP) - Le déficit de la Sécurité sociale a été divisé par quatre l'an dernier, à 1,3 milliard d'euros contre 5,1 milliards en 2017, ont annoncé vendredi les ministres de la Santé Agnès Buzyn et des Comptes publics Gérald Darmanin.

Ce résultat a beau être "le meilleur depuis 18 ans", il est toutefois moins bon que la dernière prévision du gouvernement, qui tablait sur 1 milliard, rappellent les deux ministres dans un communiqué, expliquant que le "ralentissement" de la croissance au second semestre "a pesé sur les recettes" de la Sécu.

Les grands équilibres du budget adopté en décembre au Parlement sont néanmoins validés : le régime général, qui regroupe les branches retraite, maladie, famille et accidents/maladies du travail (AT-MP), "retrouve l'équilibre après 16 ans de déficit".

Dans le détail, la branche famille est sortie du rouge "pour la première fois depuis 2003" et affiche un solde positif de 0,5 milliard.

Déjà excédentaires les années précédentes, les branches retraite (+0,2 milliard) et AT-MP (+0,7 milliard) sont restées dans le vert.

Seule l'Assurance maladie est encore déficitaire, malgré un redressement spectaculaire (de -4,9 à -0,7 milliard) et une "maîtrise des dépenses", dont l'objectif de progression a été "respecté pour la 9e année consécutive", avec une réalisation "inférieure à la cible de 2,3% fixée par le gouvernement", le tout "sans creuser les déficits des hôpitaux".

Même le Fonds de solidarité vieillesse (FSV), traditionnellement à découvert, a nettement réduit sa perte (de -2,9 à -1,8 milliard), "enregistrant ainsi son plus faible déficit depuis 10 ans".

Les deux ministres ne donnent en revanche aucun indication sur le budget 2019, qui devait marquer un historique retour à l'équilibre de la Sécu, avant que la crise des "gilets jaunes" ne change la donne.

Ce scénario est désormais "compromis", a reconnu Mme Buzyn en janvier, après le vote des "mesures d'urgence" promises par Emmanuel Macron, qui vont priver la Sécu de 2,6 milliards d'euros de recettes, sans que l'Etat ne s'engage à compenser ce manque à gagner.

Publié le 15/03/2019 05:35
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

03.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

04.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

05.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

06.

Quand Donald Trump fait la leçon au patron de la Nasa en lui demandant d'aller sur Mars sans passer par la Lune

07.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

François de Rugy a démissionné

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion