Pacaraima (Brésil), 23 fév 2019 (AFP) - Les deux camions chargés d'aide humanitaire envoyée par le Brésil au Venezuela ont regagné samedi la ville brésilienne de Pacaraima, après avoir passé plusieurs heures à attendre face aux militaires vénézuéliens qui bloquaient la frontière, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Le premier camion était arrivé en milieu de matinée à l'endroit situé entre deux postes de douane où sont déployés les drapeaux des deux pays et s'est positionné à côté du drapeau du Venezuela.

En début d'après-midi, un deuxième camion s'est garé parallèlement au premier.

Cet endroit est situé à 300 mètres environ de la douane brésilienne et à la même distance du premier cordon de soldats vénézuéliens, déployé à quelque 500 m de la douane de ce pays.

Les deux véhicules étaient côte à côte, leur remorque tournée vers les militaires, pour que ceux-ci puissent constater qu'ils ne transportent que de l'aide humanitaire.

"En Colombie, nous avons perdu un camion. (Le leader de l'opposition) Juan Guaido nous a demandé de maintenir les vivres en sûreté. Ceux que nous voulons, c'est passer au Venezuela de façon pacifique", a affirmé un des coordinateurs de l'opération peu avant que les poids lourds ne rebroussent chemin vers Pacaraima.

"Notre bien le plus précieux est notre vie, nous ne voulons pas être massacrés", a-t-il ajouté.

Juan Guaido avait pourtant annoncé samedi à la mi-journée l'entrée au Venezuela d'un premier camion d'aide humanitaire par la frontière brésilienne, malgré l'ordre donné par le président Nicolas Maduro de la maintenir fermée.

Côté brésilien, des centaines de personnes qui s'étaient massées autour de ces deux camions étaient visiblement frustrées de les voir faire machine arrière.

De l'autre côté de la frontière, des heurts ont éclaté au moment où les camions sont repartis.

Les manifestants ont lancé des cocktails molotov et des pierres en direction des militaires, qui ont riposté avec des gaz lacrymogènes.

D'après les première informations recueillies sur place par l'AFP, aucun blessé n'était à déplorer.

Publié le 23/02/2019 11:59
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

02.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

03.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

04.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

07.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise