Willemstad, Curaçao (Antilles néerlandaises), 23 fév 2019 (AFP) - Les autorités de l'île néerlandaise de Curaçao ont empêché vendredi les opposants vénézuéliens de charger à bord d'un navire de l'aide humanitaire destinée à leur pays, a annoncé à l'AFP le capitaine du bateau.

"Les autorités ici ont bloqué l'entrée des conteneurs avec l'aide humanitaire pour le Venezuela", a expliqué le capitaine du Seven Seas, Carlos Quintavalle.

Le gouvernement de Curaçao, île située à une soixantaine de kilomètres des côtés vénézuéliennes, avait fait savoir plus tôt qu'il s'opposerait au départ de cette aide.

"Les expéditions à partir de Curaçao ne se feront que quand les autorités du Venezuela seront d'accord. En attendant, l'aide restera entreposée", avait indiqué le gouvernement dans un communiqué.

"Les produits ne pourront partir pour le Venezuela que lorsque les conditions de sécurité pour les recevoir seront assurées", a expliqué à l'AFP la porte-parole de l'exécutif du petit territoire, Corinne Leysner.

"C'est une question de sécurité. Nous voulons bien sûr aider les gens du Venezuela, mais nous n'allons pas opter pour le conflit", alors que le gouvernement du président Nicolas Maduro a fermé la frontière maritime et suspendu les liaisons aériennes avec Curaçao, a-t-elle ajouté.

Ces 50 tonnes de vivres et de médicaments envoyés par des Vénézuéliens vivant aux Etats-Unis étaient arrivées par avion cargo jeudi à Curaçao.

La cargaison fait partie du dispositif d'aide que l'opposition vénézuélienne, emmenée par le président du Parlement Juan Guaido, a promis de faire entrer dans le pays samedi, malgré l'opposition du chef de l'Etat socialiste Nicolas Maduro.

Le président Maduro a en outre ordonné jeudi la fermeture de la frontière terrestre avec le Brésil et menacé de fermer celle avec la Colombie pour empêcher l'entrée de l'aide humanitaire américaine qu'il considère comme une "provocation".

Juan Guaido, qui s'est autoproclamé président par intérim il y a un mois et a été reconnu ou est soutenu par une cinquantaine de pays, Etats-Unis en tête, a pour sa part affirmé que l'aide entrerait "quoi qu'il arrive".

Publié le 23/02/2019 02:54
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
05.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
06.
Entrée en service des bus électriques chinois : ce (contre)choc pétrolier que personne ne voyait venir
07.
A l’insu de son plein gré : le « nouveau monde » finira-t-il par faire basculer la France dans une nouvelle culture démocratique « grâce » à ses vieux travers ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis