Paris, 22 fév 2019 (AFP) - Huit mois après la présentation du Livre-bleu Outre-mer, feuille de route du gouvernement pour les territoires ultramarins, "nous avons bien avancé" mais "il reste un nombre considérable de choses à faire", a admis Édouard Philippe à l'issue du premier comité interministériel des Outre-mer.

Cette instance, "qui permet à l'ensemble des ministres de se rassembler pour discuter des problèmes spécifiques aux Outre-mer, ne s'était jamais réunie sous la présidence d'un Premier ministre", a dit M. Philippe devant la presse. Une dizaine de ministres étaient présents.

Les assises des Outre-mer, grande consultation de plusieurs mois auxquelles ont participé quelque 25.000 personnes, ont abouti en juin 2018 au "Livre bleu Outre-mer", dans lequel le gouvernement a pris des engagements en matière de logement, transports, lutte contre les risques climatiques, sécurité, accès aux soins, développement économique, etc.

"Huit mois après le Livre bleu, nous avons à la fois bien avancé, et il reste un nombre considérable de choses à faire, d'abord parce que les défis sont considérables, les questions auxquelles sont confrontées les territoires d'Outre-mer sont variées, diverses, et souvent extrêmement sensibles, en matière d'éducation, de développement de l'apprentissage, de développement de l'économie circulaire, de politique de la ville et de politique du logement...", a détaillé le Premier ministre.

Selon la ministre des Outre-mer Annick Girardin, "66% des mesures inscrites dans le Livre bleu sont réalisées ou sont engagées".

Elle a notamment rappelé que chaque territoire d'Outre-mer aura "son site internet +transparence+, qui permettra à tout citoyen de pouvoir suivre les engagements dans les territoires ultramarins et l'utilisation des fonds publics".

"Beaucoup de choses ont été engagées vis-à-vis des territoires ultramarins". "Il y a maintenant beaucoup de décisions à mettre en oeuvre, encore quelques concertations à avoir pour imaginer des solutions spécifiques à des problèmes", a précisé le Premier ministre, qui a "donné des objectifs à chacun des ministres concernés", et programmé une prochaine réunion "dans six mois le 10 septembre".

En matière d'éducation, le ministre Jean-Michel Blanquer a annoncé le lancement de "lycées de la mer" dans chacune des collectivités d'Outre-mer d'ici la fin du quinquennat.

Le secrétaire d'État à l'Intérieur Laurent Nuñez a rappelé que 371 effectifs supplémentaires avaient été déployés en 2018 pour "la police de sécurité du quotidien" en outre-mer, avec des "unités nouvelles, notamment pour la lutte contre l'immigration irrégulière à Mayotte".

Pour le logement, le ministre Julien Denormandie a mis la priorité sur la question du logement insalubre, "défi particulier" dans les territoires ultramarins, et sur les "dispositifs d'aide à l'accession".

La secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, Agnès Pannier-Runacher, a notamment indiqué que plusieurs enquêtes étaient menées par l'Autorité de la concurrence et la DGCCRF (répression des fraudes) sur les monopoles et les pratiques concurrentielles en Outre-mer.

Publié le 22/02/2019 01:43
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

03.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

04.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

05.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

06.

Quand Donald Trump fait la leçon au patron de la Nasa en lui demandant d'aller sur Mars sans passer par la Lune

07.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

François de Rugy a démissionné

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion