Bruxelles, 22 fév 2019 (AFP) - La Commission européenne a décidé de relever le plafond des aides d'Etat aux agriculteurs de 15.000 à 25.000 euros pour les aider "à faire face à une crise dans leur pays", a-t-elle annoncé vendredi, alors que s'ouvre samedi à Paris le Salon de l'agriculture.

Les nouvelles règles s'appliqueront dès le 14 mars, à deux mois des élections européennes.

"Nous avons eu de nombreux exemples au cours des dernières années où nous avions le sentiment que les règles en matière d'aides d'Etat n'étaient pas assez généreuses pour aider les États membres à faire face, de temps en temps, à une crise dans leur pays", a expliqué à l'AFP le commissaire à l'Agriculture Phil Hogan.

Les nouvelles règles concernent les aides "de minimis", que les autorités nationales peuvent distribuer aux agriculteurs sans accord préalable de la Commission, dans la limite d'une enveloppe nationale qui leur est accordée.

Actuellement plafonnées à 15.000 euros par agriculteur sur une période de trois ans, elles vont pouvoir monter jusqu'à 20.000 euros, voire 25.000 euros si un Etat ne dépense pas plus de la moitié de son enveloppe pour une seule filière en particulier, explique par ailleurs la Commission dans un communiqué.

Pour les pays qui optent pour ce plafond le plus élevé, il leur faudra créer "des registres obligatoires" au niveau national. "Cela aidera à garder une trace des aides accordées", précise la Commission. Les règles sont très précises car il est nécessaire de ne pas créer des "distorsions de concurrence" au travers de ces aides nationales.

"Nous aurions été critiqués pour ne pas avoir des règles du jeu équitables", a souligné M. Hogan.

Publié le 22/02/2019 12:31
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

04.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

05.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

06.

Rentrée sous pression : pourquoi la mi-mandat pourrait être fatale pour l’unité de la LREM

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise