San Francisco, 20 fév 2019 (AFP) - Le sud-coréen Samsung a dévoilé mercredi un smartphone à écran pliable, appelé Galaxy Fold, une première pour un fabricant majeur du secteur, disponible à partir du 26 avril au prix d'entrée de 1.980 dollars.

Plié, c'est un smartphone "qui tient dans la main", de 4,6 pouces (11,7 cm) mais "qui s'ouvre" avec un écran pliable "qui le transforme en tablette de 7,3 pouces" (18,5 cm)", a expliqué Justin Denison, un des responsables du leader mondial du marché, lors d'une présentation à San Francisco.

Ce nouveau téléphone tombe en plein ralentissement des ventes de smartphones: Le secteur du smartphone, qui a vu ses ventes baisser pour la première fois en 2018, attend de pied ferme des nouveautés pour relancer les ventes.

Ce modèle était très attendu depuis que Samsung avait présenté un mystérieux prototype d'écran à l'automne dernier, sans donner ni détail ni prix. C'est le premier fabricant majeur à lancer commercialement un tel modèle avec écran pliable.

"Le Galaxy Fold est une révolution pas seulement parce qu'il répond aux sceptiques qui disent que tout ce qui est possible a été fait et que l'ère de l'innovation du smartphone est terminée, dans un marché saturé, nous sommes là pour dire qu'ils ont tort", a lancé DJ Koh, patron de la division mobile chez Samsung.

Samsung a précisé avoir travaillé avec Google, qui fabrique le système d'exploitation (OS) Android qui fait tourner les mobiles Samsung, pour optimiser le système OS et les applications sur ce nouvel appareil.

jc/lo/nas

SAMSUNG ELECTRONICS

GOOGLE

Publié le 20/02/2019 08:43
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
04.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
05.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
06.
De crypto-macroniste à Paris à orbaniste à Budapest, où va le Nicolas Sarkozy d’aujourd’hui ?
07.
Ce gouffre spectaculaire qui sépare le vocabulaire de la France du front anti-Macron de celle qui le soutient
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Henri Guaino : « L’Union Européenne attise désormais les violences et les pulsions mauvaises qu’elle prétendait guérir à jamais »
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis