Paris, 20 fév 2019 (AFP) - Le président (LR) du Sénat Gérard Larcher a dit mercredi comprendre ceux qui s'interrogent sur "les valeurs de référence du Rassemblement national et de La France insoumise", en pleine mobilisation contre l'antisémitisme.

Interrogé sur RTL sur la responsabilité de la classe politique dans le regain d'antisémitisme en 2018, il a dit ne pas savoir si "collectivement on a raté le rendez-vous, parce qu'on est passé d'un antisémitisme qui existe toujours, celui de l'affaire Dreyfus, qui se situe plutôt à l'extrême droite, à une forme d'islamo-gauchisme, radicalisme qui confond juifs et Israël".

Or, "j'ai le droit d'aimer ou de ne pas aimer ou de soutenir ou de ne pas soutenir l'Etat d'Israël, mais sur le fond, parce que je suis un républicain, mes compatriotes juifs sont français, ils appartiennent à la France, ils le sont comme moi", a-t-il plaidé.

Alors que Les Républicains ont estimé lundi que l'exécutif n'était pas assez "lucide" sur les "racines" du "nouvel antisémitisme" que constitue "l'islamisme radical", il a noté qu'"il n'y a pas que l'islamisme radical".

Quant à savoir s'il y a une forme de lâcheté vis-à-vis de cet islamisme, il a estimé que "depuis un certain temps on le nomme", mais que "certains refusent de le nommer".

"Il y a un certain nombre de gens proches de La France insoumise dont je ne peux pas partager aucun des propos (...) Ce sont des révélateurs: quelles sont les valeurs que nous avons en partage. On a vu qui les partageaient hier soir", a-t-il ajouté.

Après les rassemblements de mardi soir contre l'antisémitisme à travers la France, il a noté que "l'union sacrée ne peut pas se faire à un seul moment: il y a des valeurs fondamentales sur lesquelles on doit s'interroger. Je comprends que les formations politiques se soient interrogées sur les valeurs de référence du Rassemblement national et de La France insoumise", a-t-il insisté.

Il a par ailleurs jugé "indispensable" qu'Emmanuel Macron "s'adresse à toute la nation" à propos de la lutte contre l'antisémitisme, une "cause nationale, qui ne concerne pas que la communauté juive".

Le premier vice-président des Républicains, Guillaume Peltier, a salué le fait que "tout ce qui est de l'ordre du symbole permet de rappeler nos fondamentaux". "Mais le peuple français attend des responsables et des gouvernements qu'ils gouvernent, qu'ils décident, qu'ils agissent", a-t-il remarqué sur Public Sénat.

Alors qu'Emmanuel Macron a promis mardi des actes "forts, clairs" mais aussi de légiférer contre l'antisémitisme, M. Peltier a estimé que ce n'est "certainement pas des lois nouvelles" qu'il faut, car "l'arsenal législatif existe": Emmanuel Macron doit "donner des instructions extrêmement claires à son gouvernement, en particulier son ministre de l'Intérieur, pour faire appliquer les lois et rétablir l'ordre", a-t-il souhaité.

ggy/el/shu

RTL GROUP

Publié le 20/02/2019 10:01
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
05.
Accusation de plagiat : Kev Adams trouve "inacceptable" le procès fait à Gad Elmaleh
06.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
07.
Game of thrones : six trônes de fer ont été cachés de par le monde
01.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis