Washington, 20 fév 2019 (AFP) - Les Etats-Unis, qui veulent s'assurer que tous les combattants étrangers détenus dans le nord-est syrien soient rapatriés dans leur pays d'origine pour y être jugés, examinent le cas d'une Américaine détenue en Syrie après avoir déserté le groupe Etat islamique (EI).

"La situation des citoyens américains - ou probablement américains - (détenus) en Syrie est par définition extrêmement compliquée et nous examinons ces cas pour mieux comprendre les détails", a déclaré mardi Robert Palladino, porte-parole de la diplomatie américaine.

Il était interrogé sur le cas de Hoda Muthana, jeune femme originaire d'Alabama ayant rejoint les rangs de l'EI en 2015 à 19 ans. Après s'être rendue aux forces kurdes, elle souhaite rentrer aux Etats-Unis.

M. Palladino s'est refusé à toute précision sur ce cas, citant des raisons de sécurité et de respect de la vie privée. Mais il a réaffirmé que la politique des Etats-Unis était de faire revenir les jihadistes et de les juger.

"Rapatrier les combattants étrangers dans leur pays d'origine, s'assurer qu'ils sont poursuivis et détenus, c'est la meilleure solution pour les empêcher de retourner sur le champ de bataille", a-t-il détaillé. "Nous considérons ces combattants comme une menace mondiale et nous souhaitons une coopération mondiale pour y remédier".

"C'est problématique que le [New York] Times, le Guardian et ABC News aient tous pu la rencontrer et lui poser des questions, mais que le gouvernement [américain] n'ait pas réussi à le faire", a réagi l'avocat de la famille Muthana, Hassan Shibly, interrogé par l'AFP.

Dans un entretien publié dimanche par le quotidien britannique The Guardian, la jeune femme, qui a participé à la propagande de l'EI en appelant à "faire couler le sang américain", a exprimé des regrets sur ses actes passés.

"J'ai réalisé que j'avais fait une grave erreur. Je sais que j'ai gâché mon avenir et celui de mon fils et je le regrette très profondément", a déclaré l'Américaine. Elle dit avoir été mariée à trois combattants de l'EI, tous tués, et avoir un fils de 18 mois.

L'avocat a affirmé sur la chaîne ABC que la jeune femme, "jeune et vulnérable", avait subi un "lavage de cerveau" de la part de l'EI. Selon lui, elle est aujourd'hui "absolument dégoûtée par la personne qu'elle est devenue".

Elle veut "répondre de ses choix" et "se racheter" en dénonçant publiquement le jihadisme afin que d'autres jeunes ne soient pas endoctrinés, a-t-il ajouté.

Le président américain Donald Trump a exhorté dimanche les Européens à reprendre leurs centaines de ressortissants détenus par l'alliance arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS) après avoir rejoint les rangs de l'EI, afin de les traduire en justice.

Mais les pays européens concernés ont réagi avec tiédeur, craignant notamment une radicalisation dans les prisons où ils seront détenus à leur retour.

Publié le 20/02/2019 03:42
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

02.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

03.

Fini les trésors à déterrer : comment les missions archéologiques françaises à l'étranger sont devenues plus anthropologiques

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Nadine Morano raciste en raison de ses propos sur Sibeth NDiaye ? Et si on réfléchissait un peu

07.

Quand Benjamin Griveaux crie tout haut ce que Benjamin Griveaux pense tout bas : "fils de pute", "abrutis"

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

03.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque