Paris, 17 fév 2019 (AFP) - Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, a appelé dimanche à ce que les manifestations des "gilets jaunes" s'arrêtent, critiquant vivement la "radicalisation" du mouvement et les propos antisémites contre le philosophe Alain Finkielkraut samedi.

"Le mouvement s'est profondément transformé. Il est en train de dériver. On voit la violence, de semaine en semaine, qui se radicalise, qui est contre les institutions de la République, l'Assemblée nationale, les ministères, les élus, (avec) des propos antisémites régulièrement", a-t-elle dit sur LCI.

"Ces manifestations doivent s'arrêter", a-t-elle encore dit, trois mois après leur démarrage, soulignant toutefois que parmi ceux qui manifestent encore, il y a "quelques personnes de bonne foi".

Au sujet des injures de "gilets jaunes" samedi contre le philosophe Alain Finkielkraut, la ministre a exprimé son "dégoût".

Selon elle, l'antisémitisme monte en France "depuis des mois", "avant même les gilets jaunes". Mais ce mouvement permet "à ces propos de se tenir de plus en plus fréquemment". "La prochaine étape, ce seront des violences physiques", a alerté la ministre, rappelant que les actes antisémites ont augmenté de 74% en 2018.

"L'antisémitisme est le symptôme d'une société qui va mal", a insisté Mme Buzyn.

Elle a vivement critiqué le fait que Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise "ne condamne pas" les attaques contre M. Finkielkraut.

"C'est un naufrage, Jean-Luc Mélenchon", a-t-elle lancé, rappelant qu'il "a été républicain, il a été ministre, il a été sénateur, il a été élu européen".

Sur son compte Twitter, M. Mélenchon a écrit: "Conscient de l'instrumentalisation de l'antisémitisme, je crois aussi qu'il ne faut jamais laisser passer le racisme".

Quant à Marine Le Pen, qui a dénoncé "un acte détestable et choquant" commis, selon elle, par "des militants d'extrême gauche", Mme Buzyn l'a accusée de jouer "un double-jeu".

"Elle est contre l'antisémitisme mais elle a plein de néonazis dans son entourage" et "dès qu'elle peut aller en Autriche ou à Bruxelles rejoindre les néo-nazis et mouvements d'extrême droite d'Europe et du monde entier, elle y court", a-t-elle dit, concluant: "elle mange à tous les râteliers. C'est ce que j'ai à dire aujourd'hui".

"Ces propos sont infâmes et Mme @agnesbuzyn en répondra devant la justice. Ce gouvernement est de plus en plus indigne, en plus d'être totalement incompétent!", a rétorqué Mme Le Pen sur Twitter.

Publié le 17/02/2019 09:17
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
05.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
06.
Entrée en service des bus électriques chinois : ce (contre)choc pétrolier que personne ne voyait venir
07.
A l’insu de son plein gré : le « nouveau monde » finira-t-il par faire basculer la France dans une nouvelle culture démocratique « grâce » à ses vieux travers ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis