Varsovie, 17 fév 2019 (AFP) - Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a annulé une visite en Israël pour le sommet des pays du groupe de Visegrad, après des propos attribués par des médias israéliens à Benjamin Netanyahu sur le rôle des Polonais dans la Shoah.

Le Premier ministre a informé son homologue israélien par téléphone que la Pologne "serait représentée à ce sommet par le ministre des Affaires étrangères Jacek Czaputowicz", a déclaré dimanche à l'AFP la porte-parole du gouvernement, Joanna Kopcinska.

Le groupe de Visegrad (Hongrie, Pologne, République Tchèque et Slovaquie) tient un sommet avec Israël à Jérusalem lundi et mardi.

La porte-parole a précisé que l'entretien avait eu lieu à la demande du chef du gouvernement israélien.

"M. Morawiecki a souligné dans son entretien que les questions de la vérité historique et du sacrifice que la Pologne a payé durant la Seconde guerre mondiale avaient pour la Pologne une valeur fondamentale", a-t-elle ajouté.

"Ces derniers jours, il y a eu des propos dans les médias accusant faussement l'Etat polonais", a déclaré Michal Dworczyk, le chef de cabinet du chef du gouvernement, "d'où la décision du Premier ministre".

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a assuré vendredi que la presse de son pays avait déformé des propos qu'elle lui attribuait sur le rôle des Polonais dans la Shoah et qui ont suscité l'émoi à Varsovie.

Au cours de discussions avec les journalistes israéliens qui l'accompagnaient à Varsovie mercredi et jeudi, M. Netanyahu "a parlé de Polonais, et non pas du peuple polonais ou de la Pologne", ont dit ses services dans un communiqué.

Ces paroles "ont été mal citées et présentées sous un faux jour, et le journaliste qui, le premier, a publié ces informations fausses les a depuis corrigées", ont-ils indiqué.

La presse israélienne a rapporté différemment les mots prononcés par M. Netanyahu en marge de la conférence internationale sur le Moyen-Orient, et les services gouvernementaux israéliens n'ont pas précisé à quelle version ils faisaient référence.

Publié le 17/02/2019 04:49
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
04.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
05.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
06.
De crypto-macroniste à Paris à orbaniste à Budapest, où va le Nicolas Sarkozy d’aujourd’hui ?
07.
Ce gouffre spectaculaire qui sépare le vocabulaire de la France du front anti-Macron de celle qui le soutient
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Henri Guaino : « L’Union Européenne attise désormais les violences et les pulsions mauvaises qu’elle prétendait guérir à jamais »
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis