Bruxelles, 12 fév 2019 (AFP) - Aucun vol ne sera autorisé au départ ou à l'arrivée mercredi en Belgique en raison d'une grève générale à laquelle participeront les aiguilleurs du ciel, a annoncé mardi Skeyes, l'entreprise chargée du contrôle du trafic aérien.

"Il n'y pas de certitude quant au nombre d'employés pour occuper un nombre limité de postes cruciaux. C'est pourquoi Skeyes se voit contrainte de ne pas autoriser le trafic aérien entre mardi 12 février 22h00 et mercredi 13 février 22h00", a annoncé l'entreprise dans un communiqué.

Aucun avion volant en-dessous de 8.000 mètres d'altitude, c'est-à-dire dans la zone contrôlée par Skeyes, ne sera par ailleurs autorisé à survoler le pays, a précisé à l'AFP Dominique Dehaene, porte-parole de l'entreprise.

Au-delà de 8.000 mètres, c'est un autre centre, à Maastricht (Pays-Bas) qui contrôle les avions survolant le territoire belge.

Skeyes n'est pas en mesure de dire combien de vols ni combien de passagers sont concernés.

Les vols gouvernementaux, militaires et d'urgence seront autorisés, a indiqué M. Dehaene.

Le mouvement va perturber le bon déroulement de la réunion des ministres de la défense des 29 pays de l'Otan mercredi et jeudi à Bruxelles, a-t-on appris auprès de l'Alliance. Certains ministres pourraient manquer le début de la réunion, a-t-on expliqué.

Une grève générale à l'appel de trois syndicats, qui réclament de meilleurs salaires, devrait paralyser la Belgique mercredi.

L'aéroport de Charleroi, le deuxième de Belgique, d'où opère notamment la compagnie irlandaise Ryanair, avait déjà annoncé sa fermeture.

La compagnie belge Brussels Airlines avait quant à elle annulé la totalité de ses 222 vols.

L'Allemand TUI fly a en revanche décidé d'assurer ses vols prévus au départ et à destination de Bruxelles, mais depuis les aéroports français et néerlandais les plus proches.

Cet appel des trois grands syndicats du pays --FGTB (socialiste), CSC (chrétien) et CGSLB (libéral)-- concerne tous les secteurs, aussi bien dans le public que dans le privé, et à travers tout le pays.

Ils réclament une hausse des salaires, une hausse des allocations et pensions, ainsi que de meilleures conditions de fin de carrière.

zap/csg/mra

COMPUTER SCIENCES CORPORATION

RYANAIR HOLDINGS PLC

Publié le 12/02/2019 05:04
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
La France, cette île perdue au milieu des océans ? Tout ce que révèle (aussi) ce dont Emmanuel Macron n’a PAS parlé
04.
Nous avons déjà obtenu de bons résultats : le vrai/ faux des déclarations d’Emmanuel Macron sur sa politique économique
05.
Emmanuel Macron : la conférence de presse dont on se souviendra parce qu’il... n’y avait rien de particulier à en retenir
06.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
07.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968