Paris, 12 fév 2019 (AFP) - La Bourse de Paris a débuté en hausse mardi (+0,66%), poursuivant sur sa lancée positive, dynamisée par l'accord de principe trouvé par les parlementaires américains pour éviter une nouvelle paralysie de l'administration.

A 09H26, l'indice CAC 40 prenait 33,14 points à 5.047,61 points. La veille, il avait fini en hausse de 1,06%.

"Les marchés sont un peu plus optimistes qu'en fin de semaine dernière, à la faveur des progrès réalisés pour éviter un nouveau +shutdown+ aux États-Unis", a relevé Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Les parlementaires américains ont trouvé un accord de principe permettant d'éviter une nouvelle paralysie partielle des administrations des États-Unis à la fin de la semaine, a confirmé lundi soir un haut responsable parlementaire à l'AFP.

Cet accord, qui devra encore être voté par le Congrès et approuvé par la Maison Blanche, comporte une série de mesures visant à renforcer la sécurité aux frontières, et notamment 1,375 milliard de dollars pour la construction d'une nouvelle portion de 55 miles (environ 88 kilomètres), selon ce même responsable.

La reprise des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis continuait en outre à nourrir l'espoir d'un accord à moins de trois semaines de l'échéance fixée par le président américain Donald Trump avant une nouvelle salve de sanctions commerciales contre Pékin.

Le représentant adjoint au Commerce américain, Jeffrey Gerrish, a entamé à Pékin des discussions préliminaires lundi qui doivent précéder la rencontre jeudi et vendredi des chefs des négociateurs: le représentant pour le Commerce Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, côté américain et, côté chinois, le vice-Premier ministre, Liu He, et le gouverneur de la Banque centrale, Yi Gang.

Du côté des indicateurs, l'agenda est dégarni. Les investisseurs suivront néanmoins en début de soirée un discours de Jerome Powell, président de la Fed sur les communautés rurales.

En matière de valeurs, Michelin prenait largement la tête de l'indice CAC 40 avec un bond de 9,26% à 99,16 euros, profitant à plein de l'amélioration de la performance opérationnelle du groupe en 2018, qui a résisté au ralentissement chinois.

Dans son sillage, la majorité du secteur automobile progressait nettement, à l'instar de Valeo (+3,30% à 25 euros), Peugeot (+2,80% à 21,67 euros), Faurecia (+4,06% à 37,45 euros) et Plastic Omnium (3,71% à 22,11 euros).

abx/pid/mcj

EURONEXT

Publié le 12/02/2019 09:57
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
02.
Comment Donald Trump est en train de se sortir des soupçons qui pèsent sur lui d'une collusion entre la Russie et sa campagne électorale de 2016
03.
Le coffre-fort d'Alexandre Benalla aurait été déplacé par Chokri Wakrim, le compagnon de l'ancienne cheffe de la sécurité du Premier ministre
04.
Et les pays qui participent le plus à l’extension des forêts sur la planète sont…
05.
François Ruffin craint d’être visé après les perquisitions chez Mediapart et La France Insoumise
06.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
07.
Le mystère de la chambre (d’écho des Gilets) jaune(s)
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Il faut détruire Jean-Luc Mélenchon et le secret de l’instruction avec…
03.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
04.
Laeticia Hallyday s'ennuie à L.A; Johnny Depp craque pour la fille d'un vieux pote; Dany Boon veut que vous sachiez qu'il est amoureux (pour vous faire oublier ses impôts); Nicolas S. & Carla B. qu'ils étaient à Venise pour leur anniversaire de mariage
05.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
06.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
03.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise