Brasilia, 11 fév 2019 (AFP) - Après la Colombie, le Brésil va ouvrir à sa frontière un deuxième centre pour stocker l'aide humanitaire à destination du Venezuela, a annoncé lundi à Brasilia un émissaire de l'opposant Juan Guaido, reconnu comme président intérimaire par une cinquantaine de pays.

"Nous pouvons dire officiellement qu'il s'agira du deuxième grand centre de stockage après celui de Cucuta (en Colombie) et que le Brésil a rejoint la coalition" qui fait pression pour le départ du président Nicolas Maduro, a affirmé Lester Toledo, responsable de la coordination de cette aide, après un entretien à Brasilia avec le ministre des Affaires étrangères Ernesto Araújo.

Le centre de stockage brésilien sera installé dans l'Etat frontalier de Roraima, où affluent tous les jours des dizaines de migrants fuyant la crise économique et politique au Venezuela.

"Dans les prochains jours, nous visiterons les lieux avec les autorités brésiliennes pour voir où sera installé ce centre et dès la semaine prochaine nous organiserons l'arrivée de cette aide humanitaire", a expliqué M. Toledo.

"Il y a des dizaines de pays d'Amérique et d'Europe qui s'apprêtent à envoyer les premières tonnes de médicaments et d'aliments", a-t-il ajouté.

Plusieurs tonnes de médicaments, de nourriture et de produits de première nécessité sont déjà stockées depuis jeudi à Cucuta, tout près du pont transfrontalier de Tienditas, que des militaires vénézuéliens ont bloqué avec deux conteneurs et une citerne.

Le président socialiste Nicolas Maduro bloque l'entrée de cette aide, démentant l'existence d'une "crise humanitaire" et attribuant les pénuries aux sanctions américaines.

Publié le 11/02/2019 06:02
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Il faut détruire Jean-Luc Mélenchon et le secret de l’instruction avec…
03.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
04.
Laeticia Hallyday s'ennuie à L.A; Johnny Depp craque pour la fille d'un vieux pote; Dany Boon veut que vous sachiez qu'il est amoureux (pour vous faire oublier ses impôts); Nicolas S. & Carla B. qu'ils étaient à Venise pour leur anniversaire de mariage
05.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
06.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
03.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise