Bangkok, 11 fév 2019 (AFP) - La commission électorale de Thaïlande a validé lundi le retrait de la candidature de la soeur du roi au poste de Premier ministre, confirmant la fin de ses ambitions à l'approche des législatives du 24 mars.

"Les noms des candidats ont été annoncés, celui de la princesse Ubolratana n'y figure pas car tous les membres de la famille royale se doivent d'être au-dessus de la politique", a annoncé la commission électorale.

"Ils ne peuvent pas avoir de position politique car cela est en pleine contradiction avec la Constitution", ajoute la commission.

La candidature surprise, vendredi, de la soeur du roi n'aura tenu qu'une journée: le parti sous la bannière duquel elle devait concourir a fait machine arrière samedi.

Formation créée par des proches de Thaksin Shinawatra, bête noire des ultra-monarchistes et des militaires au pouvoir, le parti Thai Raksa Chart sous la bannière duquel elle devait concourir avait annoncé "se soumettre à l'ordre royal" diffusé la veille au soir à la télévision et désapprouvant cette entrée inédite en politique.

Depuis la prise de pouvoir par les généraux en 2014, le roi Bhumibol Adulyadej est mort. Son fils Maha Vajiralongkorn qui lui a succédé a commencé à réformer le palais.

Publié le 11/02/2019 10:42
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
03.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
04.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
05.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait salle à cause du réchauffement climatique
06.
L’affaire Benalla, ou la preuve qu’Emmanuel Macron est lui-même son pire ennemi politique
07.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
02.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
05.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux