En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

03.

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

06.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

07.

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

01.

Échecs : le maître tricheur

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

ça vient d'être publié
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 11 min 1 sec
pépites > Santé
Cour de justice de la République
Coronavirus : l'enquête judiciaire de la CJR contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn est ouverte
il y a 2 heures 42 min
décryptage > Environnement
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

il y a 4 heures 19 min
décryptage > Environnement
Politique climatique

Le Pacte vert : le bon, la brute et le truand

il y a 4 heures 56 min
décryptage > France
Raison garder

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

il y a 5 heures 41 min
décryptage > High-tech
Espionnage chinois ?

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Politique
Castex 1

Un nouveau gouvernement qui envoie moult signaux... mais y aura-t-il des Français pour les détecter ?

il y a 7 heures 49 min
décryptage > Politique
Changement de parrain

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

il y a 8 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 19 heures 19 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 22 heures 37 min
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 1 heure 1 min
pépite vidéo > Justice
Ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti : "Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme"
il y a 3 heures 17 min
décryptage > Environnement
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

il y a 4 heures 36 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Sport
Activité physique

Et les sports les plus tendances de l’été 2020 sont...

il y a 6 heures 3 min
décryptage > France
Ordre Public

Sécurité : maîtriser la spirale de violences dans laquelle s’enfonce la France est-il vraiment hors de portée ?

il y a 7 heures 1 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Environnement
Innovation et évolution

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

il y a 8 heures 35 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 22 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 1 jour 45 min
Paris, 28 jan 2019 (AFP) - Le nucléaire "joue un rôle important" dans la stratégie énergétique de la France, où il "a sa place" malgré les fermetures de réacteurs prévues, a souligné lundi le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy.

Le gouvernement a dévoilé vendredi son projet de programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) pour les dix ans à venir, qui prévoit notamment quatre à six fermetures de réacteurs d'ici à 2028.

"Dans cette stratégie, le nucléaire joue un rôle important", a souligné François de Rugy, qui signait lundi le contrat stratégique de la filière nucléaire avec les industriels du secteur.

"Il ne s'agit pas, je tiens à le dire très clairement, d'une stratégie de sortie du nucléaire" mais "il s'agit d'un rééquilibrage dans lequel le nucléaire a sa place", a indiqué François de Rugy.

"Nous considérons que, dans la production d'électricité en France, et sans doute en Europe et dans le monde, le nucléaire peut jouer un rôle puisqu'il présente une production totalement +décarbonée+", a-t-il insisté.

Il a aussi rappelé que le gouvernement attendait des propositions d'EDF en 2021 avant de décider éventuellement de la construction de nouveaux réacteurs de type EPR en France.

"Nous avons voulu que les données puissent être mises sur la table d'ici 2021 pour qu'un choix politique puisse être fait de la façon la plus transparente et démocratique qui soit à l'occasion des élections de 2022", a indiqué M. de Rugy.

Ce choix devra s'appuyer sur des évaluations sur le coût et le financement, ainsi que sur la faisabilité technique. A ce titre, le gouvernement veut attendre le démarrage de l'EPR de Flamanville (Manche), le seul aujourd'hui en construction dans le pays, qui a connu de nombreux retards et surcoûts.

"C'est la sagesse d'attendre que Flamanville ait fait la preuve de son fonctionnement avant d'engager des décisions", a affirmé le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire. François de Rugy a aussi appelé à "sortir des polémiques" sur l'EPR.

"On comprend très bien qu'il faille déposer un dossier complet", a réagi Dominique Minière, directeur du parc nucléaire et thermique d'EDF et président du Comité stratégique de la filière nucléaire (CSFN). Il a souligné les enjeux techniques, de financement, de compétitivité mais aussi de "localisation" d'éventuels nouveaux EPR.

"On a deux ans et demi devant nous, ce n'est pas de trop", a-t-il estimé.

Le contrat stratégique signé lundi par les industriels et les deux ministres met l'accent sur quatre points: Emploi, compétences et formation; Transformation numérique de la filière nucléaire; R&D et transformation écologique de la filière nucléaire et l'International.

Le syndicat CFE-CGC a salué un contrat qui "donne des perspectives (...) essentielles à l'avenir d'une filière industrielle forte de 220.000 emplois qualifiés". Il insiste sur le maintien et le développement "d'un haut niveau de compétences des salariés" et le "renforcement de l'attractivité des métiers du nucléaire", "condition essentielle de pérennité" de la filière.

EDF s'est aussi félicité d'un projet de PPE pour les dix prochaines années qui "donne de la visibilité".

jmi-sp/soe/ide

EDF - ELECTRICITE DE FRANCE

AREVA

Publié le 28/01/2019 01:10