Gaza City (Palestinian Territories), 24 jan 2019 (AFP) - Une assistance qatarie de plusieurs millions de dollars, objet de crispations entre Palestiniens et Israéliens, devrait être délivrée dans les prochains jours à Gaza où elle passe pour un important facteur d'apaisement, a indiqué jeudi une source diplomatique.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a décidé mardi soir de bloquer l'acheminement de 15 millions de dollars censés transiter par Israël et attendus depuis deux semaines dans la bande de Gaza, selon un responsable. Il agissait en représailles à un épisode de violences le même jour le long de la frontière et à des tirs en provenance de l'enclave palestinienne sur des soldats.

Le cabinet de sécurité israélien, forum restreint d'officiels autour du Premier ministre, a toutefois décidé mercredi de laisser passer l'argent envoyé par le Qatar, ont rapporté les médias.

Un responsable israélien a indiqué sous couvert de l'anonymat "qu'aucune décision n'avait encore été prise concernant le transfert d'argent".

"Une décision sera bientôt prise", a-t-il ajouté.

L'argent devrait être "autorisé à entrer à Gaza dans les prochains jours", a dit une source proche de Mohammed al-Emadi, ambassadeur du Qatar à Gaza.

M. Emadi est entré mercredi soir dans Gaza via Israël, mais sans l'argent, qui devrait arriver ultérieurement, a dit la même source.

Cette aide passe pour contribuer à dissiper les tensions dans l'enclave palestinienne coincée entre Israël, Egypte et Méditerranée et éprouvée par les conflits, la pauvreté et les blocus israélien et égyptien.

La bande de Gaza a frôlé en 2018 une quatrième guerre en 10 ans entre Israël et les groupes armés de l'enclave gouvernée par le mouvement islamiste Hamas.

Les tensions demeurent malgré un cessez-le-feu conclu en novembre par l'entremise de l'Egypte voisine.

Israël a accepté que le Qatar, rare soutien du Hamas, transfère à Gaza 90 millions de dollars en six tranches mensuelles pour payer les salaires de dizaines de milliers d'employés du Hamas et aider les pauvres, qui représentent la moitié de la population.

Deux premiers versements qataris ont eu lieu en novembre et décembre. Cependant, le Premier ministre israélien est contraint, en pleine période électorale, à un exercice délicat entre le risque d'un nouvel accès de fièvre à la frontière si l'argent n'est pas versé, et les accusations de ses adversaires qui lui reprochent de servir les intérêts du Hamas en permettant les transferts.

Publié le 24/01/2019 01:46
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
03.
Notre Dame brûla et obligea la France à se souvenir qu'elle fut catholique…
04.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
05.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
06.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
07.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”