En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

05.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

06.

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

07.

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Agir ensemble"
Création d’un 10e groupe politique, situé dans la majorité, à l’Assemblée nationale
il y a 6 min 18 sec
pépites > High-tech
Atout contre le virus
StopCovid : la Cnil autorise l’application de traçage pour lutter contre le coronavirus
il y a 1 heure 21 min
décryptage > France
Monde d'après

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

La BCE et la Cour de Karlsruhe

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Economie
Disparition

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

il y a 5 heures 13 min
décryptage > France
Danger public

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

il y a 5 heures 50 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les entreprises aspirent à plus de Made in France, moins de CO2... mais surtout pas à la décroissance

il y a 6 heures 30 min
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 17 heures 8 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 20 heures 3 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 21 heures 20 min
pépites > Politique
Bataille pour Paris
LREM : Agnès Buzyn annonce qu'elle est toujours candidate pour le second tour des municipales à Paris
il y a 43 min 37 sec
pépite vidéo > International
Menace pour les récoltes
L’Inde fait face à une invasion de criquets
il y a 1 heure 51 min
décryptage > Economie
Politique industrielle

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

il y a 3 heures 49 min
décryptage > Sport
Activité physique

L’avenir en demi-teinte pour le sport en ville par temps de pandémie

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Economie
Génération Covid-19

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

il y a 5 heures 22 min
décryptage > International
Stratégie

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Santé
Réforme

Ségur de la santé : voilà pourquoi l’argent seul ne réglera pas les problèmes des hôpitaux français

il y a 6 heures 59 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 17 heures 23 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 20 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 21 heures 34 min
Bucarest, 17 jan 2019 (AFP) - La plupart des mineurs grévistes du sud de la Roumanie ont accepté jeudi de reprendre le travail après avoir obtenu des hausses salariales, alors que le pays redoutait des difficultés d'approvisionnement en électricité après l'arrêt de l'une des principales usines thermiques.

"Les mineurs de sept mines (sur un total de dix en grève, ndlr) ont commencé à retourner au travail", a annoncé le ministère de l'Energie, à l'issue de négociations avec les grévistes.

Au total 7.000 mineurs du combinat CEO Oltenia (sud) avaient déclenché une grève sauvage le 11 janvier pour exiger des hausses de salaires et de meilleures conditions de travail.

Ce mouvement avait notamment entraîné l'arrêt jeudi de l'une des trois unités de la centrale thermique de Rovinari, en manque de charbon. Les deux autres unités risquaient à leur tour d'être mises à l'arrêt si la grève se poursuivait.

Selon le ministère, la direction a notamment offert aux grévistes une hausse de 585 lei net (soit 137 euros) par mois et une prime annuelle de vacances d'environ 300 euros, alors que leur salaire moyen net s'élève actuellement à 500 euros.

"Une partie des mineurs sont déçus car ils avaient demandé une hausse de 220 euros net par mois", a indiqué à l'AFP un responsable syndical, Nicu Bunoaica, précisant que les employés de chacune des dix mines à ciel ouvert allaient analyser cette offre avant de prendre une décision quant à la reprise ou non du travail.

Evoquant une "situation particulièrement grave", la Première ministre sociale-démocrate Viorica Dancila avait dépêché sur place le ministre de l'Energie, qui a évoqué le risque d'une fermeture du combinat, déjà très déficitaire.

"Si l'activité ne reprend pas aujourd'hui (jeudi, ndlr), j'aurais du mal à dire quel sera l'avenir du combinat", avait lancé le ministre Anton Anton.

Pour pallier le risque de pénurie d'électricité, Bucarest avait été contraint ces derniers jours d'augmenter les importations, à des prix nettement supérieurs à ceux de la production locale.

Le CEO Oltenia, qui fournit jusqu'à 30% de la consommation d'électricité du pays, a enregistré des pertes d'environ un milliard de lei (220 millions d'euros) en 2018, alors que l'extraction de charbon devient de moins en moins rentable.

La Roumanie s'est engagée auprès de l'Union européenne à fermer graduellement ses mines de charbon et à se tourner vers des sources d'énergie non polluantes. Mais Bucarest a demandé à Bruxelles l'autorisation de maintenir en activité plusieurs d'entre elles afin notamment de limiter les suppressions d'emplois.

Publié le 17/01/2019 07:17