Paris, 16 jan 2019 (AFP) - Une trentaine de multinationales de la pétrochimie, du recyclage et des biens de grande consommation ont annoncé mercredi la création d'une alliance prête à mobiliser plus d'un milliard d'euros pour trouver des solutions d'élimination des déchets plastiques.

Baptisée "Alliance to end plastic waste", elle rassemble des géants mondiaux (BASF, Total, ExxonMobil, Dow, Mitsui Chemicals, LyondellBasell, Procter&Gamble, Suez, Veolia, etc.) qui fabriquent, utilisent, vendent et recyclent des plastiques, source de pollution majeure de l'environnement, en particulier des océans.

Avec les fonds mobilisés, 1 milliard de dollars d'engagement promis dans un premier temps, et jusqu'à 1,5 milliard d'ici cinq ans, l'Alliance veut notamment participer au financement d'initiatives déjà existantes, selon des communiqués de plusieurs groupes impliqués dans l'Alliance.

Elle cite notamment le projet STOP en Indonésie, qui travaille avec les villes pour réduire le rejet de plastiques dans l'environnement, ou encore l'ONG Renew Oceans, qui tente de récupérer les déchets plastiques dans les dix grandes rivières les plus polluées par ces déchets, dont huit sont en Asie.

Plus largement, elle cherchera à nouer des partenariats avec les grandes villes, en particulier celles dépourvues d'infrastructures, pour améliorer leur gestion des déchets.

Les multinationales impliquées veulent aussi développer un projet d'information scientifique ouvert ("open source") avec des institutions universitaires pour améliorer la collecte d'informations et le développement de méthode de gestion pour aider les gouvernements à éviter le déversement de plastiques dans l'environnement.

"Il s'agit d'un défi mondial complexe et grave qui nécessite une action rapide et un fort leadership. Cette nouvelle alliance constitue l'initiative la plus vaste à date visant à mettre fin aux déchets plastiques dans l'environnement", a assuré dans un communiqué David Taylor, PDG de Procter and Gamble et président de l'Alliance.

Quelque 80% des plastiques finissent dans les océans, soit entre 8 et 12 millions de tonnes chaque année, selon l'ONU qui estime que si la tendance se poursuit il y aura plus de plastique que de poisson dans l'océan d'ici 2050.

L'essentiel de ces déchets sont des plastiques à usage unique, comme les bouteilles, les bouchons, les emballages alimentaires, les sacs de supermarché, les couvercles, les pailles, les touilleurs et les récipients alimentaires à emporter.

Seulement 9% des neuf milliards de tonnes de plastique que le monde a jamais produites ont été recyclées. Une part à peine plus grande - 12% - a été incinérée, selon un rapport de l'ONU publié l'an dernier.

"En contribuant à l'allègement des matériaux, les plastiques améliorent l'efficacité énergétique des produits de notre quotidien et permettent de réduire nos émissions de CO2. Il est cependant critique d'améliorer la gestion de leur fin de vie pour faire en sorte qu'ils ne se retrouvent plus dans l'environnement", a déclaré Bernard Pinatel, directeur général Raffinage-Chimie de Total et membre du comité exécutif de l'Alliance, cité dans un communiqué.

mhc/fka/nth

BASF

TOTAL

EXXONMOBIL

MITSUI CHEMICALS

VEOLIA ENVIRONNEMENT

LYONDELLBASELL INDUSTRIES

Publié le 16/01/2019 11:36
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
03.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
04.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
05.
Un officier de renseignement de l'US Air Force trahit au profit de l’Iran : quand la réalité dépasse la fiction
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
07.
Ces éléments qui viennent perturber l'idée que le chômage serait revenu à son plus bas niveau depuis 10 ans
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise