Londres, 14 jan 2019 (AFP) - Les dirigeants de l'UE ont affirmé lundi dans une lettre à la Première ministre Theresa May vouloir éviter l'entrée en vigueur d'une disposition controversée de l'accord de Brexit sur la frontière irlandaise, qui fait craindre son rejet lors d'un vote mardi par les députés britanniques.

Dans le même courrier, ces dirigeants ont cependant répété que l'Accord de sortie signé avec Londres fin novembre ne pouvait pas être modifié.

"Comme vous le savez, nous ne sommes pas en position d'accepter quoi que ce soit qui modifie ou est contradictoire avec l'Accord de sortie", indique cette lettre signée par le président du Conseil européen Donald Tusk et le chef de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, et publiée par le gouvernement de Londres à la la veille du vote des députés britanniques sur cet accord.

Mais "la Commission peut confirmer que, tout comme le Royaume-Uni, l'Union européenne ne souhaite pas que" la disposition sur la frontière irlandaise "entre en vigueur", ajoutent les deux dirigeants dans leur lettre. Et si elle devait être déclenchée, ce serait "seulement de manière temporaire", ajoutent-ils.

Les dirigeants européens assurent enfin que les clarifications déjà apportées par l'UE à l'issue d'un sommet en décembre pour éviter la mesure dite de "backstop" concernant la frontière irlandaise ont une "valeur légale".

L'accord de Brexit est critiqué à la fois par les "Brexiters" et les europhiles, laissant présager un rejet de l'accord mardi.

Le principal point de contention est la question de la solution préconisée pour éviter le rétablissement d'une frontière physique entre la province britannique d'Irlande du Nord et sa voisine la République d'Irlande, baptisé "backstop" ou "filet de sécurité".

Face à l'hostilité des députés, Theresa May a cherché auprès de ses partenaires européens des "assurances" susceptibles de les convaincre, notamment sur le caractère provisoire du "backstop" irlandais.

Cette option dite dès le départ de "dernier recours" doit entrer en application si aucune solution alternative n'était trouvée à l'issue d'une période de transition.

Pour MM. Juncker et Tusk, l'accord de divorce conclu constitue "un compromis équitable, qui assure une sortie ordonnée du Royaume-Uni de l'Union européenne et évite ainsi les conséquences négatives du Brexit".

Publié le 14/01/2019 04:10
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
02.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
04.
Pourquoi Oxfam se trompe de combat (et passe totalement à côté de ce qui se passe dans les pays développés)
05.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
07.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
07.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?